Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

EDUCATION

27 Septembre 2016 , Rédigé par FO Services Publics 51

EDUCATION

EDUCATION

Des pistes pour diversifier le recrutement dans les écoles de service public

 

Mutualisation des formations, coopération inter écoles, ouverture des recrutements… Les premières recommandations de la mission Rousselle sur la diversité dans les écoles de service public ont été présentées en Conseil commun de la fonction publique, le 12 septembre.

La réflexion sur la diversité dans la fonction publique se poursuit. Après la remise, le 12 juillet dernier, du rapport de l’économiste Yannick L’Horty sur les discriminations dans l’accès à l’emploi public, c’est au tour du conseiller d’État Olivier Rousselle et de sa mission sur la diversité dans les écoles de service public de rendre leurs premières conclusions.

Dans un document présenté en Conseil commun de la fonction publique le 12 septembre dernier et qu’Acteurs publics s’est procuré, le groupe de travail a dévoilé ses premières recommandations pour une “diversification réelle et objective” des recrutements dans les écoles de service public.

Confiée au conseiller d’État Olivier Rousselle, cette mission a pour objet de coordonner l’élaboration et la mise en œuvre des programmes des écoles au sein des trois volets de la fonction publique et s’inscrit dans la continuité du rapport L’Horty. Ce dernier avait notamment révélé que les candidats d’origine maghrébine et ceux vivant dans les quartiers défavorisés étaient pénalisés dans l’accès aux fonctions publiques hospitalière et territoriale [consulter notre article sur le sujet : Une campagne de testing inédite pointe des discriminations au recrutement].

Mutualisation et partenariats

À en croire la mission pilotée par Olivier Rousselle, l’approche de la diversité dans les écoles de service public semble souffrir d’un manque de cohésion. “Elle est morcelée école par école alors que certaines problématiques sont similaires, précise le document de travail remis aux organisations syndicales. Une approche commune doit être développée avec une implication particulière des ministères.”

Le groupe de travail appelle ainsi à renforcer les coopérations et mutualisations entre les écoles de service public. Sont notamment recommandées la création de modules communs et de sessions interécoles pour “croiser les regards” ou encore la mutualisation “des viviers de formateurs”. Les classes préparatoires intégrées doivent également dialoguer “entre elles pour préparer à une diversité de concours”.

Concernant les partenariats entre les écoles de service public et les universités, la mission recommande ensuite de soutenir les instituts de préparation à l’administration générale (Ipag) et les centres de préparation à l’administration générale (CPAG). Les échanges d’enseignants, la mutualisation des heures de cours avec les écoles de service public et le développement d’un réseau de tuteurs-fonctionnaires font partie des pistes avancées par le groupe de travail.  

Ouverture des recrutements

La mission Rousselle appelle enfin à “poursuivre l’ouverture des recrutements” en développant notamment le troisième concours – c’est l’un des objectifs du projet de loi “Égalité et Citoyenneté”, en cours de débat au Parlement. Cette voie d’accès spécifique permet en effet à des personnes ayant acquis une expérience dans l’exercice d’une activité professionnelle, d’un mandat d’élu local ou d’une activité associative de postuler à des concours de fonctionnaires.

Pour en étendre l’accès, le groupe de travail propose ainsi de généraliser le recours au troisième concours dans toutes les administrations, de rééquilibrer les places entre les concours avec un plancher de 15 % pour la troisième voie ou encore d’en simplifier les épreuves.

 

ACTEURS PUBLICS : LUNDI 19 SEPTEMBRE 2016 PAR BASTIEN SCORDIA

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article