Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

EMPLOI COLLECTIVITES TERRITORIALES

23 Novembre 2016 , Rédigé par FO Services Publics 51

EMPLOI COLLECTIVITES TERRITORIALES

 

Les maires, "premier recours et dernier espoir" en matière d'emploi, selon André Laignel

 

L'Association des maires de France (AMF) et Pôle emploi ont signé une convention de partenariat le 16 novembre 2016 durant la première Rencontre de l'emploi organisée par l'AMF. L'occasion pour les maires de rappeler leur rôle incontournable concernant l'emploi.

 

L'Association des maires de France (AMF) et Pôle emploi ont signé une convention de partenariat le 16 novembre 2016. "Il s'agit de quelque chose de pragmatique pour que les gens se connaissent et travaillent ensemble", explique à Localtis Jean Bassères, directeur général de Pôle emploi. La convention, signée à l'occasion de la première Rencontre de l'emploi organisée par l'AMF, doit ainsi permettre, à travers un cadre de référence national, de renforcer le partenariat entre les maires, les présidents d'intercommunalités et les services de Pôle emploi sur tout le territoire. Le tout dans l'idée de mieux servir les demandeurs d'emploi et de favoriser le développement de l'attractivité économique des territoires. "Les élus en tant que facilitateurs d'emploi partagent sur la base de leur projet de développement territorial, les informations socico-économiques, les outils et moyens à leur disposition et Pôle emploi partage ses connaissances du marché du travail, ses projets, ses services, ses outils, son organisation afin d'élaborer ensemble des projets territoriaux adaptés aux besoins des territoires", précise l'accord.


Parmi les moyens mis en place, la convention prévoit un accès pour les communes et intercommunalités depuis leur site web aux offres d'emploi disponibles en bénéficiant du moteur de recherche du site de Pôle emploi.


A travers cet accord, l'AMF et Pôle emploi espèrent développer des actions communes : information réciproque, voire événements conjoints, mise en place de groupes de travail thématiques pour mener des réflexions et travaux conjoints, participation de représentants de chaque structure à des événements organisés par l'un ou l'autre des signataires… "Au niveau local, les directeurs d'agence et les directeurs territoriaux s'engagent dans une relation continue avec les élus locaux", souligne le document, à travers des rendez-vous réguliers, des visites sur les projets économiques des territoires, les programmes de développement économique des communes et intercommunalités et sur l'offre de service de Pôle emploi.

Réaffirmer le rôle des maires en matière d'emploi

L'accord, conclu pour un an, est aussi l'occasion pour les maires de rappeler leur rôle dans l'emploi. "Même s'il ne s'agit pas d'une compétence exclusive, car partagée, et que plusieurs acteurs interviennent, la personne que l'on veut rencontrer quand on n'a pas d'emploi est le maire, a affirmé Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau-les-Mines, élue référente emploi de l'AMF, durant la Rencontre de l'emploi, c'est une réalité de territoires". Un phénomène sur lequel André Laignel, premier vice-président délégué de l'AMF, a lui aussi insisté : "Il ne peut y avoir de politique de l'emploi hors sol ; nous sommes le premier recours et aussi souvent le dernier espoir", a-t-il signalé, expliquant à Localtis que la loi du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République (Notr) a donné un rôle de pilote dans ce domaine à la région, mais que ce rôle n'est rien "s'il n'y a pas de mécano ou de personnes qui réalisent le plan de vol, et ce sont les maires qui font ce travail". L'idée n'est pas de revendiquer ce rôle incontournable des maires, car il est reconnu sur les territoires, mais bien de le réaffirmer et de diffuser au sein du réseau que représente l'AMF les bonnes pratiques et initiatives qui sont développées ça et là par des maires comme le portail partenarial du Grand Troyes créé en 2007 par l'agglo, la mission locale, l'Etat et Pôle emploi. "Il faut que l'on donne à voir et à entendre sur tout ce qui se fait !", a affirmé André Laignel.

 

Localtis.infos : Article publié le vendredi 18 novembre 2016 & Emilie Zapalski

SIX RÉGIONS POUR EXPÉRIMENTER L'APPRENTISSAGE JUSQU'À 30 ANS
D'après Guillaume Basset, secrétaire général adjoint au délégué général de Régions de France, il y a maintenant six régions candidates pour expérimenter l'apprentissage jusqu'à 30 ans : Nouvelle-Aquitaine, Bretagne, Hauts-de-France, Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire. D'autres devraient encore faire part de leur candidature, a assuré Guillaume Basset à l'occasion de la Rencontre de l'emploi organisée le 16 novembre par l'Association des maires de France (AMF).
A l'heure actuelle, l'âge limite pour signer un contrat d'apprentissage se situe à 25 ans. L'expérimentation, prévue dans le cadre de la loi du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels, prévoit de le porter à 30 ans. Elle est prévue pour trois ans. Les régions doivent pouvoir commencer à expérimenter dès le 1er janvier 2017.

E.Z.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article