Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

ABSENTEISME

15 Décembre 2016 , Rédigé par FO Services Publics 51

ABSENTEISME

FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

ABSENTEISME

26% de hausse en huit ans dans la territoriale

 

Le courtier Sofaxis a présenté, mardi 29 novembre, son panorama annuel des absences au travail pour raison de santé dans les collectivités territoriales. Pour 2015, le taux d’absentéisme moyen s’élève à 9,3%. La taille des effectifs influence nettement ce taux : les grandes collectivités sont plus affectées que les petites.

Sofaxis, courtier en assurance des collectivités territoriales et des établissements de santé a présenté, mardi 29 novembre, la seizième édition du « Panorama des absences au travail pour raison de santé dans les collectivités territoriales ». Cette étude reprend très largement les résultats déjà publiés par le courtier dans une note fin juin, légèrement affinés (voir ci-contre notre article du 27 juin 2016). Elle porte sur le même périmètre.

9,3% d’absentéisme en 2015

En données consolidées, le taux d’absentéisme dans les collectivités territoriales s’élève donc en moyenne à 9,3% en 2015. En huit ans, il a progressé de 26%. Si la mise en œuvre du jour de carence avait entraîné une relative baisse des indicateurs d’absence en maladie ordinaire en 2012 et 2013, les absences dépassent en 2015 les seuils de 2011. La fréquence des arrêts atteint 72 arrêts pour 100 agents (60 arrêts en 2014), sachant que 44% d’agents ont été absents au moins une fois en 2015 (contre 42% en 2014). 
La maladie ordinaire représente le premier facteur d’absence pour raison de santé : sa part dans le taux d’absentéisme a crû de 41 à 47% entre 2007 et 2015, de manière non-linéaire. Elle représente 83% de l’ensemble des absences. Il s’agit pour l’essentiel d’arrêts courts : 56% ont une durée inférieure ou égale à 7 jours.
Viennent ensuite la longue maladie/longue durée, qui  représente environ un tiers du taux d’absentéisme global (entre 31 et 36%), l’accident du travail (de 12 à 15%) et la maternité (environ 10%). On se rappelle toutefois que la prise en compte de ce facteur dans le calcul de l’absentéisme est discutée par certains DRH de collectivités qui estiment qu’il devrait en être exclu du fait de sa nature (voir ci-contre notre article du 2 mai 2016).

2.067 euros en moyenne par agent employé

Au final, le taux d’absentéisme pour accident du travail – qui inclut également les maladies professionnelles – affiche la plus forte progression : +52% depuis 2007. Les maladies professionnelles – en quasi-totalité des troubles musculo-squelettiques – contribuent pour un quart de l’ensemble. Le vieillissement du personnel et la pénibilité expliquent en grande partie l’augmentation de la durée de ces arrêts.
Enfin, le coût moyen des absences s’élève à 2.067 euros en moyenne par agent employé en 2015. La maladie ordinaire représente un coût moyen de 1.150 euros (pour 20 jours d’absence), tandis que les arrêts pour longue maladie représentent en moyenne 65.000 euros (pour 225 jours d’absence). Ces arrêts s’ils se prolongent au-delà de 90 jours cumulés sur une année,  entraînent un passage à demi-traitement qui peut causer une perte de revenus importante pour un agent qui ne bénéficierait pas, à titre personnel ou par sa collectivité, d’une assurance maintien de salaire (voir ci-contre notre article du 31 août 2012).

La taille des effectifs influe sur l’absentéisme

Les tendances générales observées se confirment dans les collectivités de moins de 3.000 habitants, qui font l’objet d’un focus dans le panorama 2015 : plus d’agents sont absents, plus souvent et plus longtemps. Toutefois, la taille de l’effectif influence les absences pour raison de santé. Le taux d’absentéisme varie ainsi entre 6,4% et 9,3%. Cet écart est particulièrement sensible pour les arrêts en maladie ordinaire et en accident du travail, dont le taux d’absentéisme est 1,7 fois plus important pour les collectivités de 21 à 30 agents que pour celles de 1 ou 2 agents.
« Mieux contenues en particulier sur les accidents de service et les congés de longue maladie, les absences pour raison de santé dans les collectivités territoriales ont poursuivi leur hausse en 2015, confirmant une croissance continue de l’absentéisme. Dans le cadre des réformes territoriales en cours, la gestion des absences, et plus largement la politique de ressources humaines, s’imposent comme des enjeux incontournables pour les collectivités locales », a conclu Pierre Souchon, directeur du département ingénierie services de Sofaxis, lors de la présentation de l’étude.
Un diagnostic à rapprocher de la situation préoccupante de la médecine de prévention, récemment dénoncée par la Fédération nationale des centres de gestion (voir ci-contre notre article du 21 novembre 2016).
 

Localtis.infos : Article publié le mercredi 30 novembre 2016 & Laurent Terrade

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article