Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

FORMATION

15 Décembre 2016 , Rédigé par FO Services Publics 51

FORMATION

 

Cotisation CNFPT : l’Entente des territoriaux demande officiellement le rétablissement à 1%

 

Les sept associations réunies au sein de l’Entente des territoriaux a enfin publié un communiqué pour demander officiellement au gouvernement de rétablir à 1% la cotisation que les collectivités versent au CNFPT dès l’année 2017.

Il ne manquait plus qu’elle ! Après le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) lui-même (président, conseil d’administration, syndicats), le Conseil commun de la fonction publique territoriale, l’Association des maires de France, certaines associations de territoriaux en leur nom propre, il ne manquait plus que l’Entente pour prendre officiellement position en faveur du rétablissement à 1% du taux de cotisation CNFPT dès 2017.
L’Entente avait déjà exprimée son soutien au rétablissement du 1% à l’issue d’une réunion tenue en marge des Entretiens territoriaux de Strasbourg (7 et 8 décembre).

A lire aussi

Aux ETS, les cadres territoriaux questionnent le management… plus que le statut

Selon l’Entente, continuer sur une cotisation plafonnée à 0, 9% «entraînera une dégradation de la formation de 1,8 million de fonctionnaires territoriaux ». Une position que cette coordination des associations de territoriaux, « ne peut accepter, car elle est injuste et présente un risque élevé de baisse de la qualité du service rendu à la population ».

Des formations indispensables

Elle souligne le contexte actuel : nouvelles missions demandées au CNFPT (formation initiale des ingénieurs en chef, doublement de la formation initiale des catégories A et B, développement de l’apprentissage), mais aussi demandes du gouvernement à la fonction publique territoriale de s’adapter et de moderniser son action en pleine mise en œuvre de la loi NOTRe et transfert de compétences, application de diverses lois complexes dans des délais contraints (adaptation de la société au vieillissement, transition énergétique…), sans oublier les exigences en matière de formation tout au long de la vie et de compte personnel de formation. « Les agents publics souhaitent assumer pleinement ces réformes. Cela n’est possible que si elles sont accompagnées des formations indispensables », défend l’Entente.

 

La gazette des communes : Article publié le 13/12/2016 & Bénédicte Rallu

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article