Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

ATSEM

20 Février 2017 , Rédigé par FO Services Publics 51

ATSEM

Le passage en catégorie B sera facilité pour les agents territoriaux spécialisés

des écoles maternelles

 

Alors que ces personnels de la fonction publique territoriale ont fait grève à plusieurs reprises ces derniers mois pour obtenir une meilleure reconnaissance, la ministre Annick Girardin s’est engagée à clarifier leurs missions et à revaloriser leurs parcours de carrière.
 

“L’Atsem, on la rencontre tous les matins lorsque qu’on laisse son enfant à la maternelle. C’est elle qui sèche les grosses larmes, lave les mains, prépare le goûter et le matériel… comme une « seconde maman »”. À défaut de propositions encore vraiment opérationnelles, la ministre de la Fonction publique, Annick Girardin, a rendu hommage, le 13 février, aux agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (Atsem) à l’occasion de la remise officielle d’un rapport sur le sujet au gouvernement.

Alors que les Atsem ont fait grève à plusieurs reprises ces derniers mois pour obtenir une meilleure reconnaissance de leur statut et une revalorisation de leur rémunération, la ministre a annoncé quelques pistes de réforme après avoir égrené les principaux points de difficulté : des missions trop floues, des conditions de travail parfois extrêmement difficiles et un manque de débouchés et de perspectives.

Clarification des missions

Annick Girardin s’est engagée à clarifier les missions qui sont confiées aux 60 000 Atsem – des femmes à 99 % – présentes dans toutes les écoles de République. “Leurs tâches varient selon les communes et elles ont parfois le sentiment d’être des « bouche-trous », ballottées entre les tâches d’entretien et des tâches qui relèvent du périscolaire”, a dit la ministre, ancienne fonctionnaire d’éducation populaire, en relevant que ces agentes communales nommées par le maire interviennent dans le temps scolaire placé sous la responsabilité de l’enseignement et de l’éducation nationale.

La ministre a aussi abordé les conditions de travail alors que les Atsem officient dans le bruit ambiant et permanent, navigant entre des exigences de disponibilité totale et d’attention constante à tous les gestes des enfants. “Le métier étant usant physiquement et psychologiquement, il peut être nécessaire, à un moment donné, de pouvoir en sortir”, a-t-elle dit en annonçant le lancement prochain d’une étude sur leurs conditions de travail afin de renforcer la prévention des risques.

Droit au reclassement

Le gouvernement promet aussi d’améliorer leurs conditions de vie au travail, notamment à travers le droit au reclassement. Surtout, Annick Girardin a annoncé que les Atsem, dont les missions relèvent de la catégorie C de la fonction publique, verraient leur passage vers la catégorie B dans d’autres filières facilité, sans en préciser les modalités. Mais la ministre a adressé un petit message aux élus et aux syndicats en rappelant que beaucoup de questions autour des Atsem relèvent de l’organisation des collectivités et des pratiques de management des employeurs, des enseignants et des directeurs d’école.

Si la ministre n’a pas annoncé de revalorisation salariale pour les Atsem, elle a rappelé l’action du gouvernement depuis 2012 en direction des personnels de catégorie C : une augmentation “de 612 euros annuels”, grâce au protocole sur les parcours, les carrières et les rémunérations (PPCR), à laquelle s’est ajoutée une augmentation “de plus de 200 euros annuels liés au dégel du point d’indice”.

 

ACTEURS PUBLIcs : article publié le lunid 13 fevrier 2017

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article