Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

ABSENTEISME

5 Juillet 2018 , Rédigé par FO Services Publics 51

Hausse confirmée de l’absentéisme dans les collectivités

 

Malgré une baisse entre 2011 et 2014, le taux d’absentéisme a continué de grimper dans la fonction publique territoriale en 2017, pour atteindre 9,2 % (hors congés maternité).

22 %. C’est la hausse du nombre d’arrêts de travail parmi les agents des collectivités territoriales (congés maternité inclus) observée entre 2007 et 2017 par Sofaxis, un courtier en assurances spécialisé dans le territorial. L’organisme a publié les premières tendances des absences au travail pour raison de santé dans les collectivités territoriales pour l’année 2017.

Après avoir passé au crible un échantillon de 426 000 agents affiliés à la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales et répartis dans plus de 16 000 collectivités, l’assureur relève “une poursuite de la croissance des niveaux d’absence pour raison de santé, et ce pour l’ensemble des indicateurs de mesure –gravité, fréquence et exposition.”

Pour mémoire, l’indicateur de gravité mesure la durée moyenne des arrêts, la fréquence mesure le nombre d’arrêts par agent et l’exposition mesure le nombre d’agents concernés. En revanche, aucun indicateur ne permet de nuancer ces chiffres en fonction des différents échelons territoriaux.

Pour l’année 2017, le taux d’absentéisme grimpe ainsi à 9,2 % (hors congés maternité). Soit une hausse de près de 3 % par rapport à 2016. Pour 100 agents, près de 10 sont donc absents tout au long de l’année, indique Sofaxis. C’est 3 agents de plus qu’en 2007.

Allongement de la durée d’arrêt

Si les maladies ordinaires pèsent pour près de la moitié du total des absences, ce sont très logiquement les maladies plus graves qui marquent les arrêts de longue durée. Ces derniers se sont étendus en moyenne à 264 jours en 2017, contre 22 jours pour les maladies ordinaires et 63 jours pour les accidents de travail. Au global (en comptabilisant dette fois-ci les congés maternité), l’assureur mesure un allongement de la durée d’arrêt de travail, pour atteindre 38 jours en moyenne, contre 36 en 2015. Ce qui porte à 33 % la hausse de la “gravité” des arrêts en dix ans.

Alors qu’une baisse de l’absentéisme avait été observée entre 2011 et 2014, “du fait du recul des arrêts maladie de courte durée, notamment expliquée par la mise en place d’un dispositif de jour de carence sur cette nature d’absence”, explique Sofaxis, l’indicateur continue de grimper depuis 2015, avec près de la moitié des agents ayant présenté au moins une absence en 2017, à une écrasante majorité pour une maladie ordinaire (76 %).

Aussi, sur 72 arrêts de travail pour 100 agents, 61 le sont en raison de maladie, 6 pour accident de travail, 3 pour longue maladie et 2 pour congé maternité. L’accident de travail arrive donc en seconde position et représente 14 % du taux d’absentéisme, soit un bond de 7 % sur un an.

 ACTEURS PUBLICS : ARTICLE PUBLIE LE VENDREDI 29 JUIN 2018 & EMILE MARZOLF

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article