Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES

8 Décembre 2018 , Rédigé par FO Services Publics 51

La participation passe sous la barre des 50%

Selon les estimations du secrétariat d’État auprès du ministère de l’Action et des Comptes publics, le taux de participation enregistré aux élections professionnelles du 6 décembre est de 49,7% contre 52,8% en 2014. La participation chute dans chacun des trois versants. Au sein de l'Etat, elle chute à Bercy et bondit à l’Intérieur.

Moins d’un agent public sur deux s’est déplacé aux urnes pour les élections professionnelles de ce 6 décembre. Telles sont les premières estimations du secrétariat d’État auprès du ministère de l’Action et des Comptes publics, communiquées ce vendredi 7 décembre dans la soirée. Selon les estimations disponibles à 16H en effet, les scrutins pour l’ensemble de la fonction publique ont enregistré un taux de participation de 49,7%. Une participation en baisse donc par rapport au dernier scrutin de 2014 où un taux de participation de 52,8% avait été observé. C’est en quelque sorte un désaveu pour les organisations syndicales du secteur public qui comptaient sur une forte participation pour justifier de leur légitimité à peser dans la réforme en cours de la fonction publique  

Cette chute de la participation concerne l’ensemble des versants de la fonction publique.  Dans le détail, ce taux s’élève à 50,3% dans la fonction publique d’État, 51,9% dans la fonction publique territoriale et 44,7% dans la fonction publique hospitalière, contre respectivement 52,3%, 54,9% et 50,2% en 2014.  Pour rappel, jeudi 6 décembre dans la matinée, le secrétariat d’État anticipait une hausse de la participation de l’ordre de 1 point dans la fonction publique d’État. 

Hausse à l’Éducation malgré un “bug”

Au niveau de la fonction publique d’Etat, de fortes disparités sont à observer entre les ministères. À l’Éducation nationale, où plus d’1 million d’agents publics étaient appelés aux urnes (électroniques, exclusivement), le taux de participation au comité technique ministériel est de 42,64 %. Un chiffre en hausse de 0,91 point par rapport à 2014, où un taux de participation de 41,73 % avait été observé. Une hausse qui intervient en dépit d’un bug qui a perturbé le vote dès l’ouverture du scrutin, jeudi 29 novembre.

“Alors que le ministre cherche à faire croire que les personnels lui accordent un satisfecit permanent contre l'avis des organisations syndicales, ces élections constituent un message fort envoyé par les personnels et il devra en tenir compte tant sur la méthode de concertation que sur le contenu des réformes”, juge la FSU, toujours en tête à l'éducation. “Dans un contexte social et politique particulièrement tendu, cette progression témoigne de l’attachement à la représentation syndicale, explique Frédéric Marchand, secrétaire général de l’Unsa Éducation (deuxième). 

Le ministre doit l’entendre. Il est temps de changer de méthode et de laisser une place plus importante à la négociation avec les organisations syndicales.”

Chute de 10 points à Bercy

Au ministère de l’Intérieur, le taux de participation pour le comité technique ministériel est lui aussi en hausse, avec 81,86 % ce 6 décembre, contre 68,15 % en 2014. La participation progresse aussi pour le comité technique du seul réseau “police nationale” (85,54 % contre 78,6 % en 2014). “Ce taux de participation est une surprise, explique un leader syndical. Il faudra l’analyser en profondeur, mais dans tous les cas il ne peut pas s’agir seulement d’une réaction au contexte actuel des « gilets jaunes » et des violences envers les forces de l’ordre”. “Je salue cette forte mobilisation qui traduit l'intérêt porté à nos instances de concertations locales et nationales mais aussi à la vie de notre institution”, a réagit le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, à l'issue de l'annonce des résultats jeudi 6 décembre.  

À Bercy, en revanche, la participation chute de près de 10 %. Pour le comité technique ministériel, le taux de participation s’est ainsi établi à 73,49 % contre 82,8 % environ en 2014. Pour justifier cette baisse de la participation, plusieurs représentants du personnel mettent notamment en cause le vote électronique (généralisé pour ce scrutin, ce qui n’était pas le cas en 2014), mais aussi la difficulté à tenir le bras de fer avec l’administration de Bercy et de ses ministres.

ACTEURS PUBLICS : ARTICLE PUBLIE LE VENDREDI 07 DÉCEMBRE 2018 & bASTIEN SCORDIA

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article