Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

RETRAITES

18 Mars 2020 , Rédigé par FO Services Publics 51

La réforme des retraites pénaliserait les fonctionnaires aux carrières ascendantes

 

Dans une note publiée le 25 février, un collectif de chercheurs du Centre d’études de l’emploi et du travail (CEET) du Cnam affirme que la réforme des retraites va pénaliser les fonctionnaires aux carrières stables ascendantes. Le système universel va reproduire “les inégalités liées aux origines et destins sociaux”, estiment-ils. 

C’est une analyse sévère de la réforme des retraites prévue par le gouvernement que livre un collectif de 15 chercheurs du Centre d’études de l’emploi et du travail (CEET) du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam). 

Même si le régime universel est “présenté comme plus juste, où chacun contribuerait désormais de manière identique quelle que soit la nature de son travail et son statut d’emploi”, cette réforme “poursuit une logique d’individualisation des politiques sociales”, expliquent les auteurs de cette note publiée le 25 février .

Une logique “dans laquelle les pensions sont davantage fonction des carrières individuelles, au risque de reproduire, voire de renforcer, les inégalités de carrière à l’âge de la retraite”, poursuivent-ils.  

Prise en compte de l’ensemble de la carrière 

Les chercheurs estiment notamment que la prise en compte de l’ensemble de la carrière pour le calcul des retraites “va avoir des conséquences bien au-delà des seuls travailleurs précaires” qui ont vocation, selon eux, à être pénalisés du fait de leurs “carrières morcelées”. 

De leur point de vue, “l’accroissement des inégalités” entre retraités “touchera également les travailleurs aux carrières stables ascendantes et particulièrement les fonctionnaires”, dont les retraites ne seront plus calculées sur les six derniers mois d’activité. Quant aux salariés, c’en sera terminé de la règle de calcul sur les vingt-cinq meilleures années d’activité. 

Remise en cause du principe de fonction publique de carrière 

Pour appuyer son argumentaire, le “collectif” de chercheurs cite notamment l’exemple de deux fonctionnaires de catégorie A ayant, dans les six derniers mois de leur carrière, “le même grade et donc le même traitement”, mais dont l’un “a commencé” en catégorie A et l’autre en catégorie C, “gravissant peu à peu les échelons au fil de sa carrière”. 

“Dans le système universel, passer toute sa carrière en catégorie A donnerait droit à une pension plus élevée que de la débuter en catégorie C et la finir en A”, soulignent les auteurs. Et de souligner que cet exemple de carrière ascendante, “particulièrement parlant pour les fonctionnaires mais transposable aux salariés du secteur privé”, prouve “à quel point le nouveau système”, “loin de valoriser le mérite”, “reproduit les inégalités liées aux origines et aux destins sociaux”. Une remise en cause du principe de fonction publique de carrière souvent mise en avant par les organisations syndicales du secteur public opposées à la réforme des retraites, mais que rejette le gouvernement. 
 

ACTEURS PUBLICS : Article publié le vendredi 28 février 2020 & BASTIEN SCORDIA

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article