Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

DECONFINEMENT SECTEUR PUBLIQUE

5 Mai 2020 , Rédigé par FO Services Publics 51

Reprise d’activité, masques… Comment le déconfinement se prépare dans le secteur public

 

Le sujet a été évoqué par le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics, Olivier Dussopt, lors d’un échange avec les représentants du personnel de la fonction publique, jeudi 28 avril. Retour sur ses annonces. 

La stratégie nationale de déconfinement a été présentée par le Premier ministre, Édouard Philippe, et approuvée par l’Assemblée nationale mardi 28 avril. Mais qu’en sera-t-il, à compter du 11 mai, au sein du secteur public ? Ce sujet était à l’ordre du jour de l’audioconférence organisée mercredi 29 avril entre le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics, Olivier Dussopt, et les 9 organisations syndicales de la fonction publique.

En fonction de l’évolution de la situation sanitaire, les plans de sortie de confinement et de reprise d’activité seront discutés au niveau de chaque ministère et de chaque direction, a-t-il indiqué à cette occasion, en mettant en avant la nécessité du dialogue social sur le sujet. Les plans ainsi élaborés par les ministères feront l’objet d’un passage en revue par Matignon et Bercy pour “garantir une cohérence et la meilleure efficacité”, notamment au niveau local.

Assez de masques

Lors de cette réunion, Olivier Dussopt est aussi revenu sur la question de la protection des agents à compter du 11 mai et notamment sur la problématique des masques. S’agissant de la fonction publique hospitalière, les établissements organiseront la protection de leurs personnels. Idem au sein des collectivités territoriales, où les employeurs territoriaux auront la charge de protéger leurs agents. Comme l’a indiqué le Premier ministre, ces collectivités pourront bénéficier d’une aide financière de la part de l’État pour acheter des masques [cliquez ici pour consulter notre article sur le sujet]. 

S’agissant de la fonction publique d’État, “nous avons désormais des masques en quantité suffisante pour organiser des distributions massives”, a expliqué Olivier Dussopt. Hormis pour l’éducation nationale, qui gérera elle-même la distribution des masques en interne, c’est le ministère de l’Intérieur qui sera chargé de l’acheminement des masques pour les services des autres ministères (au niveau central comme déconcentré).

À noter que le port du masque devrait être obligatoire pour certains agents (les agents dits prioritaires, ceux qui sont en contact avec le public) et pas pour d’autres. Mais, a précisé le secrétaire d’État, “chaque administration devra être en capacité de fournir un masque aux agents le souhaitant, même si ceux-ci ne sont pas obligés d’en porter”. 

Forfait mobilité avancé

Lors de son échange avec les représentants du personnel du service public, Olivier Dussopt est aussi revenu sur la question du télétravail, devenu la “règle impérative” dans la fonction publique depuis le début du confinement, sauf pour les agents dont la présence était requise pour des nécessités de continuité de service. Et de préconiser, à l’instar de ce qu’a fait le Premier ministre pour l’ensemble des salariés, “le maintien autant que possible d’un maximum de télétravailleurs” dans le service public à compter du 11 mai, notamment pour éviter l’engorgement dans les transports en commun ou sur les sites de restauration des ministères et administrations. 

Mais, a-t-il ajouté, “nous savons aussi qu’il y aura des reprises d’activité et que certains agents pourraient préférer d’autres modes de transport que les transports” en commun. En ce sens, le secrétaire d’État a annoncé la mise en œuvre plus tôt que prévu du forfait “mobilité durable”. Alors que celui-ci devait être mis en place à compter du 1er juillet, sa mise en œuvre a été avancée au 11 mai. Pour rappel, les agents de l’État qui bénéficieront de ce forfait pourront se faire rembourser les frais engagés au titre de leurs déplacements domicile-travail effectués à vélo ou en covoiturage. Le montant annuel de ce forfait est fixé à 200 euros 

ACTEURS PUBLICS : article publie le mercredi 29 avril 2020 & BASTIEN SCORDIA

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article