Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

RETRAITE : Quels avantages retraite pour les aidants familiaux

Rédigé par FO Services Publics 51 Publié dans #RETRAITE

MAJ le 10.05.2020

 

RETRAITE

Quels avantages retraite pour les aidants familiaux

 

Pour prendre soin d’un enfant ou d’un proche handicapé ou dépendant, vous avez pris la décision d’arrêter de travailler ou de travailler à temps partiel. Pour limiter les répercussions sur votre retraite, vous pouvez solliciter différents dispositifs et avantages.

Aidant familial d’un proche handicapé ou dépendant : définition

Avec le vieillissement de la population, vous avez peut-être un parent invalide à charge. En tant qu’aidant familial, le système de retraite prévoit des compensations pour prendre en compte votre situation et les répercussions sur votre activité professionnelle

L’aidant familial, aussi appelé aidant naturel, est une personne qui vient en aide, à titre non professionnel, pour partie ou totalement, à une personne dépendante de son entourage pour lui permettre d’effectuer les gestes et les activités de la vie quotidienne.

Cette aide régulière peut prendre la forme de soins, d’accompagnement à l’éducation et à la vie sociale, de démarches administratives, de soutien psychologique, d’activités domestiques… Les aidants familiaux assistent généralement un enfant handicapé ou un parent âgé dépendant.

Valider des trimestres pour votre retraite

Pour pouvoir vous occuper de votre parent invalide, vous avez peut-être fait le choix de ne plus travailler ou de ne travailler qu’à temps partiel. Vous pouvez demander à être affilié gratuitement à l’assurance vieillesse par le biais du dispositif de l’Assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF). 

Vous bénéficierez alors du régime général de retraite. Pendant votre période de cessation ou de réduction d’activité, vous ne verserez aucune cotisation puisque c’est la Caisse d’allocations familiales (CAF) qui cotisera à votre place pour valider vos trimestres comptant pour votre retraite. Tous vos trimestres passés dans la situation ouvrant droit à l’AVPF seront validés pour la retraite. Ces années pourront entrer dans le calcul du salaire annuel moyen à hauteur d’une rémunération au Smic.

Majoration de votre durée d’assurance 

La loi du 20 janvier 2014 « garantissant l’avenir et la justice du système de retraites » a introduit la majoration de la durée de l’assurance vieillesse pour les proches aidants d’un enfant ou d’un adulte en situation de handicap. En tant que proche aidant, vous bénéficiez d’un trimestre de majoration par période de 30 mois, dans la limite de 8 trimestres. Cette majoration est cumulable avec les trimestres pour enfants.  

Pour votre enfant reconnu handicapé à, au moins, 80 % et ayant droit à l’Allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) :

  • si vous l’élevez en couple, les deux membres ont droit à la majoration de durée d’assurance,
  • il n'est pas nécessaire de réduire ou de cesser votre activité,
  • les périodes de 30 mois ne sont pas nécessairement consécutives.

Pour un autre membre de votre famille en incapacité d’au moins 80 % :

  • si vous êtes en couple, l’autre membre n’en bénéficie pas,
  • il faut avoir totalement cessé de travailler,
  • chaque période de 30 mois doit être ininterrompue. 

Départ à la retraite à taux plein : une mesure dérogatoire pour l’aidant familial

Depuis 2010, pour les personnes nées après le 1er juillet 1951, l’âge légal du départ à la retraite à taux plein est passé progressivement de 65 à 67 ans. Mais une mesure dérogatoire est prévue pour les aidants familiaux. 

Si vous êtes aidant d’un enfant, d’un parent ou d’un proche handicapé et que vous avez réduit ou cessé votre activité pendant au moins 30 mois pour vous en occuper, vous pouvez prendre votre retraite à taux plein à 65 ans même si :

  • vous êtes né après le 1er juillet 1951,
  • vous n’avez pas validé tous vos trimestres.

Si vous avez moins de 65 ans lorsque vous prenez votre retraite, votre taux minoré, c’est-à-dire la décote appliquée sur votre pension, sera déterminé en tenant compte :

  • soit du nombre de trimestres manquants à la date d’effet de votre pension par rapport à la durée d’assurance et de périodes reconnues équivalentes requises tous régimes de retraites de base confondus,
  • soit du nombre de trimestres séparant l’âge atteint à la date d’effet de votre pension de votre 65e anniversaire. 

Le taux le plus élevé est retenu pour le calcul de la retraite et vous devrez donner votre accord pour le calcul de votre retraite à taux minoré.

Mieux accompagner les proches aidants

Le gouvernement réfléchit à différentes mesures afin de mieux accompagner les aidants familiaux. Une des pistes sérieuses concernent le versement d’une indemnisation journalière qui ouvrirait également des droits à la retraite et serait effectif dès 2020. 

Le projet de réforme des retraites, dont la loi-cadre devrait être présentée mi-2020, pourrait aussi apporter des modifications aux avantages retraite des aidants familiaux.

SOURCE : AG2R LA MONDIALE (Site internet)

Partager cette page

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :