Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

JEUNESSE, ÉDUCATION ET FORMATION EMPLOI

14 Septembre 2020 , Rédigé par FO Services Publics 51

"Mon compte formation" : l’abondement par les employeurs désormais possible

Les employeurs ont depuis ce jeudi 3 septembre la possibilité d’abonder le compte formation de leurs salariés. La Caisse des Dépôts, qui gère l’interface technique de ce dispositif, prépare les étapes suivantes, à savoir l’abondement par les régions et les branches professionnelles.

L’étape était attendue. Depuis ce jeudi 3 septembre, dans un espace en ligne dédié, les entreprises pourront décider d’abonder en ligne le compte personnel de formation de leurs salariés. Il devient ainsi possible d’attribuer une dotation afin de "couvrir le coût d’une formation ou d’augmenter le budget formation de vos salariés pour les inciter à se former", est-il précisé sur l’interface dédiée aux employeurs. En cas de licenciement suite à un refus de modifier son contrat de travail, dans le cadre d’un accord de performance collective, une dotation minimale de 3.000 euros est prévue. En cas, aussi, de non-respect des obligations relatives à l’entretien professionnel, à partir de l’an prochain, le même montant devra être versé. 

L’abondement par les branches et régions "d’ici à la fin de l’année"

Alors qu’il était prévu pour octobre, l’abondement par les régions est reporté en fin d’année, tout comme celui des branches professionnelles. "Certaines régions nous ont déjà confié des abondements", notamment la région Centre-Val de Loire, tandis que "de nombreuses branches se montrent intéressées", confirme la Caisse des Dépôts.

Lancé en novembre dernier, le compte "formation" nouvelle version permettra-t-il de fluidifier l’accès à la formation des actifs ? S’il n’était encore utilisé que par 1,7% des salariés du privé et 2,2% des demandeurs d’emploi en 2018, le gouvernement mise d’autant plus sur cette application en cette période de crise. Le 15 juillet dernier, le Premier ministre, Jean Castex, avait précisé que les comptes des personnes "qui s'orienteront vers les formations dans les secteurs en tension" pourront être abondés. Un usage auquel les collectivités sont aussi invitées.

Déjà 10.000 demandes de demandeurs d’emploi

Par ailleurs, depuis qu’a été ouverte la possibilité d’abondement par Pôle emploi en juillet, plus de 10.000 demandes ont été adressées à l’opérateur public via l’application. Les demandeurs d’emploi ont reçu une réponse en moyenne dans les 10 jours, positive dans près de 60% des cas, selon la Caisse des Dépôts.

 Article publié le vendredi 04 septembre 2020 & Catherine Abou El Khair / JGP Media

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article