Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

COMME NICOLAS SARKOZY, FRANÇOIS HOLLANDE MISE SUR LA FORMATION POUR LUTTER CONTRE LE CHOMAGE

8 Avril 2013 , Rédigé par fo-villedereims Publié dans #ACTUALITE

formation 1

COMME NICOLAS SARKOZY, FRANÇOIS HOLLANDE MISE SUR LA FORMATION POUR LUTTER CONTRE LE CHOMAGE

La réforme de la formation professionnelle présentée lundi 4 mars 2013 par François Hollande devra permettre de "raccourcir les délais entre la proposition d'une formation à un chômeur et son entrée effective en formation", a précisé mardi à l'AFP le ministre délégué à la Formation Thierry Repentin. Une volonté longtemps affichée par Nicolas Sarkozy.

François Hollande et son gouvernement ont dû se rendre compte de l’ampleur de la tâche. Dans un premier temps annoncé pour l’été, le projet de loi de refonte de la formation professionnelle sera plutôt présenté en fin d’année.

Quoi qu’il en soit, le président de la République semble décidé à passer à l’action, et mener à bien une réforme qu’appelait régulièrement de ses voeux son prédécesseur Nicolas Sarkozy.

Objectif : remettre de l’ordre dans le maquis d’un secteur souvent décrié et le recentrer sur les jeunes et les chômeurs. Paradoxe de la formation professionnelle, elle bénéficie en effet en premier lieu aux cadres, aux salariés de moins de 40 ans et à ceux qui ont une bonne formation initiale, bref à ceux qui en ont peut-être le moins besoin.

Les autres catégories restent “dans l’angle mort”, dit-on dans l’entourage du président.

Moyens doublés - “On va doubler les moyens pour que très rapidement une formation soit proposée”, a promis lundi le président – sans préciser qui des différents financeurs (Etat, régions, partenaires sociaux) devrait mettre la main à la poche.

Avec les contrats de génération, les emplois d’avenir ou les contrats aidés, la réforme de la formation professionnelle complétera une politique de l’emploi “cohérente”, selon François Hollande. Elle permettra, a-t-il réaffirmé, “d’inverser la courbe du chômage d’ici à la fin de l’année”.

Délais raccourcis pour ne pas décourager - “Pour 25 % des demandeurs d’emploi qui entrent en formation, le délai est de deux mois, c’est un délai raisonnable. Il faut augmenter la proportion des entrées dans ce délai, pour que 50 % des demandeurs d’emploi aient une formation effective dans les deux mois”, a précisé M. Repentin au lendemain de l’annonce de François Hollande.

Le ministre souligne qu’aujourd’hui “50 % des demandeurs d’emploi attendent plus de 6 mois entre le moment où on leur a fait une proposition de formation qui les intéressait (…) et l’entrée effective”.

“C’est trop long” et “si le délai est trop long, beaucoup se découragent et abandonnent”, fait valoir M. Repentin.

Environ 600 000 demandeurs d’emploi en 2011 - Les chômeurs restent en effet toujours très à l’écart de la formation professionnelle. Environ 600 000 demandeurs d’emploi ont bénéficié en 2011 d’une formation, selon M. Repentin.

Moins de 10 % des demandeurs d’emploi sont la Dares.

La formation professionnelle doit permettre, a indiqué François Hollande lundi, de rapprocher les 300 000 offres d’emplois qui ne trouvent pas preneurs de candidats compétents.

“Il nous faut régler une fois pour toutes cette adéquation”, a-t-il encore souligné.

Un discours dans la ligne de Nicolas Sarkozy, qui proposait durant la campagne présidentielle d’obliger les chômeurs à suivre une formation et accepter la première offre d’emploi correspondante dans un secteur en tension.

“On ne vise pas à obliger les chômeurs à entrer en formation, la formation, pour que ce soit efficace, ce doit être un acte volontaire”, a toutefois souligné M. Repentin.

Par D.G et L.L.G

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article