Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

ENQUÊTE : EN 2010, LES FRANÇAIS SE SONT APPAUVRIS

18 Octobre 2012 , Rédigé par fo-villedereims Publié dans #ACTUALITE

pauvrete-1.jpg

ENQUÊTE : EN 2010, LES FRANÇAIS SE SONT APPAUVRIS

Selon une étude de l'Insee, le niveau de vie médian des Français s'élevait à 19.270 euros en

2010, en recul de 0,5% en euros constants par rapport à 2009...

L’impression se confirme. Selon une enquête réalisée par l’Insee, les Français se sont appauvris en 2010.

Cette année-là, leur niveau de vie médian s’élevait à 19.270 euros, soit 1.610 euros par mois.

Mais ce qu’il faut surtout retenir, c’est qu’à euros constants, ce niveau de vie a diminué de 0,5% par rapport à l’année précédente. «Il faut remonter en 2004 pour enregistrer un tel recul», note l’Insee. La faute à la crise, et plus particulièrement à la hausse du chômage et à la très faible revalorisation du Smic opérée en 2010. Les choses avaient pourtant bien commencé: entre 2004 et 2008, le niveau de vie des Français progressait de 1,7% par an en moyenne. Une crise des subprimes, la hausse tombait à seulement +0,4% en 2009. Avant donc de diminuer de 0,5% en 2010.

Seuls les plus aisés sont épargnés

L’étude de l’Insee révèle que le niveau de vie baisse ou stagne pour pratiquement toutes les catégories de population, même si le recul est encore plus marqué parmi les ménages les plus modestes, qui perdent entre 1,3 et 1,6%.

Les seuls qui échappent à cette chute, ce sont les ménages les plus aisés: les 5% de Français les plus riches voient leur niveau de vie repartir à la hausse, de 1,3% en euros constants. Ce qui s’explique par la plus forte augmentation de leurs salaires, mais également par les rendements plus élevés de leurs placements et par les revenus de leur patrimoine.

A noter que le niveau de vie des 10% de ménages les plus aisés se situe à, au moins, 36.270 euros, quand celui des 10% des plus modestes est inférieur à 10.430 euros.

La pauvreté gagne du terrain

Inévitablement, les inégalités progressent. Entre 1996 et 2010, alors que le nivau de vie des 10% des ménages les plus aisés a augmenté d’environ 2,1% par an, celui de l’ensemble de la population a cru de seulement 1,4%.

Plus que les inégalités, c’est surtout la pauvreté qui gagne du terrain. En 2010, elle concernait 8,6 millions de personnes, soit 14,1% de la population, contre 13,5% en 2009. Rappelons que le seuil de pauvreté s’établissait à 964 euros mensuels en 2010.

Avec cette hausse de 0,6 point en un an, la pauvreté atteint son plus haut depuis 1997. Les plus fortes contributions à cette progression sont les retraités – ils représentent 11% de l’accroissement du nombre de personnes pauvres – et surtout, les enfants – le taux de pauvreté des moins de 18 ans atteint 19,6%, en hausse de 1,9 point. La non reconduction de mesures d’aides ponctuelles, mises en oeuvre en 2009 afin de limiter les effets de la crise sur les ménages modestes (allocation de rentrée scolaire et prime de solidarité) et le gel du barème des prestations familiales en 2010 expliquent ces résultats.

Céline Boff

Par D. GALOPIN

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article