Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

FLORANGE : LES MÉTALLOS DE MITTAL ATTENDENT TOUJOURS DES EXPLICATIONS

31 Janvier 2013 , Rédigé par fo-villedereims Publié dans #CONFEDERATION FORCE OUVRIERE

florange.jpg

FLORANGE : LES MÉTALLOS DE MITTAL ATTENDENT TOUJOURS DES EXPLICATIONS

C’est forts du soutien des 31.000 signataires de la pétition «L’acier lorrain vivra» que 150 métallos de Florange sont montés une nouvelle fois à Paris le 23 janvier. Depuis dix-huit mois, ils se battent contre la fermeture de la filière liquide du site d’ArcelorMittal, supprimant 629 emplois directs.

FERMETURE DES HAUTS-FOURNEAUX

Une délégation de l’intersyndicale, dont FO, a été reçue par le conseiller social de l’Élysée (voir photo), un «messager» sans pouvoir de décision, a déploré Walter Broccoli, délégué FO. Les délégués lui ont remis la pétition en faveur de la nationalisation du site et ont demandé une réunion tripartite (État-syndicats-direction) afin de rouvrir le dossier de reprise par l’ex-P-DG, Bernard Serin.

Le projet, soutenu par Arnaud Montebourg, avait soudainement été balayé le 30 novembre par un accord resté secret entre le Premier ministre et Lakshmi Mittal, qui confirmait la fermeture de la filière liquide, mais sans licenciement. L’encre de cet accord à peine sèche, Mittal était revenu sur sa parole en se désengageant du projet d’acier propre Ulcos.

Depuis, l’intersyndicale, qui n’a jamais eu ce document entre les mains, attend des explications. Le conseiller de l’Élysée a promis que le texte leur serait remis très rapidement.

Le 23 janvier, la direction a également présenté en CCE extraordinaire son projet industriel pour les huit sites Atlantique et Lorraine. Elle a confirmé la mise en veille pour six ans des deux hauts-fourneaux de Florange et le gel de certaines activités de Basse-Indre.

«Le gouvernement doit comprendre que si on ne fabrique plus d’acier, il n’y a plus d’industrie sidérurgique en France», alerte Walter Broccoli.

À l’Assemblée nationale, les députés, plus réceptifs, ont voté la création d’une commission d’enquête sur la sauvegarde de la sidérurgie française.

Article paru dans FO Hebdo n°3060

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article