Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

GAZ : FO S’OPPOSE AU LÂCHAGE DE TIGF* PAR TOTAL

8 Septembre 2012 , Rédigé par fo-villedereims Publié dans #ACTUALITE

tigf.jpg

GAZ : FO S’OPPOSE AU LÂCHAGE DE TIGF* PAR TOTAL

* TIGF : Transport Infrastructures Gaz France, communément désignée par son sigle TIGF, est une filiale de Total, spécialisée dans le transport et le stockage de gaz naturel. TIGF a été créée le 1er janvier 2005.

Tout a commencé le 26 juillet par une dépêche de l’agence de presse Reuters, divulguant l’intention du géant pétrolier de vendre sa filiale pour 2,8 milliards d’euros. Une information démentie dans un premier temps par la direction du groupe, qui a finalement reconnu le 3 août mener une «réflexion» sur une «éventuelle» cession de sa filiale, ce qui n’a rien d’étonnant dans un contexte où les directives européennes encouragent la séparation de la production et du transport du gaz. Et où les grands groupes pétroliers et gaziers sont de plus en plus nombreux à se défaire des activités moins rentables comme le transport, le stockage, le raffinage et la distribution, pour se consacrer à la production qui leur rapporte beaucoup plus en termes de profits.

90% DU PERSONNEL EN GRÈVE LE 3 AOÛT

Sans attendre la confirmation de la fuite de l’agence Reuters, 90% du personnel était en grève le 3 août à l’appel des syndicats, à commencer par FO, majoritaire dans l’entreprise.

«TIGF est une filiale saine, en pleine croissance», explique Patrick  Mathieu, délégué syndical FO, qui précise: «Elle garantit le transport et le stockage du gaz dans quinze départements du grand Sud-Ouest depuis des décennies et occupe au sein de l’Europe une position géographique stratégique, à mi-chemin des réserves de la mer du Nord et de celles d’Afrique du Nord. Elle a contribué sans faille, lors des hivers froids, à la sécurité d’approvisionnement du réseau français, ainsi qu’à l’alimentation d’une partie de l’Espagne.»

Le 27 août, le syndicat FO a réaffirmé son opposition à tout projet de vente de TIGF et interpellé le gouvernement, «qui a fait de la politique en matière industrielle une des priorités de son action», pour qu’il intervienne dans ce dossier stratégique pour l’indépendance énergétique du pays.

Une demande qui sera réitérée le 5 septembre, jour où les syndicats seront reçus par le directeur de cabinet d’Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article