Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

TRAVAIL : APRÈS LE DIMANCHE, LA NUIT... IL NOUS RESTE QUOI ?

7 Décembre 2013 , Rédigé par fo-villedereims Publié dans #CONFEDERATION FORCE OUVRIERE

travail du dimanche 1

TRAVAIL : APRÈS LE DIMANCHE, LA NUIT... IL NOUS RESTE QUOI ?

Après le rapport Bailly, commandé par le gouvernement, qui vise à transformer la loi sur le Repos Hebdomadaire le dimanche en une loi du travail obligatoire le dimanche, voici trois Députés qui proposent le travail de nuit obligatoire dans le commerce.

Les discussions sur la proposition de loi des Députés Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Luc CHATEL et Frédéric LEFEBVRE s’ouvrent aujourd’hui.

Cette proposition permettrait aux « établissements de vente au détail, situés dans des zones touristiques d'affluence exceptionnelle ou d'animation culturelle permanente établies par le Préfet sur proposition du maire, de recourir au travail de nuit ».

Les députés CHATEL et LEFEBVRE avaient déjà sévi sur le travail du dimanche. Le premier avec sa loi sur la consommation amendée par la sénatrice Isabelle DEBRE pour répondre aux 2 plus grandes enseignes de l’ameublement. Pour le deuxième, il aura été l’un des plus hyperactifs sur le sujet, en particulier, comme Ministre du commerce.

Cette proposition répond aux attentes de M. Bernard ARNAULT patron de LVMH (Séphora), l’une des plus grandes fortunes française.

Il restera quoi aux salariés du commerce à donner pour pouvoir travailler

Le travail de la majorité des jours fériés, le travail du dimanche, le travail de nuit, le temps partiel imposé...

Et en contrepartie, une politique salariale misérable qui maintient un grand nombre de salariés au SMIC ou à 1,6 fois le SMIC (pour que les employeurs aient des allègements sur les bas salaires).

Même avec les majorations proposées ? Cela n’empêche pas certains salariés d’être bénéficiaires du RSA (financé par nos impôts).

Un gouvernement socialiste doit répondre aux attentes des salariés au lieu de les maintenir dans la misère.

 

http://www.fecfo.fr/

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article