Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

VOIX DE PRESSE : TRAVAIL, LE MEDEF FAIT SON MARCHÉ

19 Janvier 2013 , Rédigé par fo-villedereims Publié dans #VOIX DE PRESSE

voix de presse 1

VOIX DE PRESSE : TRAVAIL , LE MEDEF FAIT SON MARCHÉ

La «négociation entre les partenaires sociaux sur la sécurisation de l’emploi», également dite réforme du marché du travail, a fini par s’achever, vendredi 11 janvier, le projet d’accord ayant été favorablement accueilli par trois des cinq syndicats de salariés: la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC. La CGT et FO ont refusé. Ce qu’a relevé la presse.

Le Monde

«La négociation sur la sécurisation de l’emploi a abouti, vendredi 11 janvier, à un projet d’accord, qui devra encore recevoir l’approbation formelle des organisations dans les prochains jours, a-t-on appris auprès du MEDEF et de la CFTC. “Ce soir, les partenaires sociaux ont placé la France en haut des standards européens en matière de marché du travail et de relations sociales”, indique le MEDEF dans un communiqué.» Les standards de Standard & Poor’s et autres?

Le Figaro

«Marché du travail: Bruxelles somme la France d’agir car il est essentiel que la France avance sur le chemin des réformes et prenne des mesures supplémentaires en faveur de la compétitivité de ses entreprises, a dit le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires. Nous attendons une action décisive sur le marché du travail.»

La Dépêche

Acta est...: «Au terme d’une journée marathon et de trois mois de négociations, syndicats et patronat ont arraché hier soir l’accord tant attendu par l’exécutif sur la sécurisation de l’emploi, destiné à offrir à la fois plus de souplesse aux entreprises et davantage de protection aux salariés.» Souplesse ou acrobatie sémantique?

L’Expansion

En tout cas, «côté flexibilité, figurent notamment l’encadrement des accords permettant de baisser salaires et/ou temps de travail en cas de difficulté, des mesures pour faciliter et “déjudiciariser” les licenciements et la possibilité de restructurer sans plan social via une mobilité obligatoire». Bref, il va falloir encore se plier en quatre.

Paris-Match

En fait, seules, «la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC soutiennent l’accord avec le MEDEF, la CGPME et les artisans de l’UPA. Les instances dirigeantes des trois organisations de salariés doivent se prononcer officiellement la semaine prochaine. Pour la CFDT, le texte est “ambitieux pour l’emploi, concerne tous les salariés et permettra de faire reculer la précarité”. Mais la CGT et FO ne l’entendent pas ainsi».

L’Union

Et avaient été claires: «Force Ouvrière ne sera pas le fossoyeur du Code du travail en France», a prévenu Stéphane Lardy. Le texte discuté ne propose que «davantage de précarité», a estimé de son côté le Secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, qui avait ajouté que «ce n’est pas au MEDEF qu’on fait les lois».

L’Usine Nouvelle

Effectivement, «le négociateur du MEDEF est apparu souriant», vendredi en fin de soirée, pour dire sa «satisfaction». Quant à FO et la CGT, elles «promettent de mobiliser les salariés et parlementaires contre le projet de loi qui suivra».

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article