Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

BIEN ÊTRE AU TRAVAIL

5 Août 2022 , Rédigé par FO Services Publics 51

Les fonctionnaires oscillent entre sentiment d’utilité et manque de reconnaissance

L’institut BVA a mené pour la Casden-Banque populaire une nouvelle édition de son étude sur le moral des agents publics. Il en ressort en premier lieu qu’une majorité d’entre eux éprouvent de l’intérêt pour leur travail, avec un sentiment de fierté et d’utilité.

Soixante pourcents des agents publics encourageraient leur enfant à travailler dans la fonction publique. C’est, du moins, l’un des principaux enseignements que l’on peut tirer du sondage mené par l’institut BVA pour la Casden-Banque populaire. Pour autant, d’une manière générale, le moral des fonctionnaires reste mitigé après deux ans de crise sanitaire. Ainsi, 52 % d’entre eux déclarent avoir un moral “plutôt bon” et même “très bon”, pour une note moyenne donnée qui s’élève à 6,3 sur 10. À l’inverse, près d’1 agent sur 5 se sent gagné par une certaine morosité et estime que son moral se situe entre 0 et 4 sur 10.

Une tendance qui se confirme, car d’une manière générale, les agents de la fonction publique se définissent comme pessimistes quant à leur avenir dans la fonction publique, à 69 %. Un chiffre en hausse de 20 points par rapport au score enregistré l’année dernière. On relève également que ce constat concerne majoritairement les catégories de la fonction publique hospitalière et les enseignants. 

La crise pèse sur le moral des cadres de la fonction publique

Le sondage nous informe également que la question des salaires dans la fonction publique reste un sujet majeur. Ainsi, près de 71 % des fonctionnaires interrogés jugent leur rémunération insuffisante. Et parmi eux, 16 % se considèrent comme étant très mal payés. Un sentiment partagé par 77 % des enseignants et 76 % des fonctionnaires de catégorie C.

À cette rémunération jugée insuffisante, s’ajoute le ressenti quotidien, et même si la part des agents en manque de reconnaissance est en baisse, un gros quart des fonctionnaires (27 %) ne se sent toujours pas reconnu. Un chiffre néanmoins en recul de 7 points par rapport à 2021. Plus loin, 25 % se disent insuffisamment valorisés par la société, un score en recul de 3 %.

Conditions de travail dégradée

D’une manière générale, la tendance chez les fonctionnaires est plutôt au pessimisme. Un sentiment lié notamment au manque de moyens mis à disposition pour mener à bien leur mission. C’est notamment le cas pour 59 % des agents interrogés. Parmi les difficultés dénoncées, figurent également le matériel non approprié et les difficultés financières pour boucler les fins de mois. Par ailleurs, les agents de la fonction publique estiment que leurs conditions de travail se sont dégradées. Certains agents pointent même des complications relationnelles avec leur hiérarchie, leurs collaborateurs ou encore leurs collègues. Parmi les grandes tendances qui ont bousculé les conditions de travail récemment, on apprend notamment que le processus de dématérialisation peine à faire l’unanimité. Ainsi, parmi les fonctionnaires, 48 % ne se considèrent pas assez formés, alors même qu’ils jugent que la dématérialisation a un impact positif sur leur travail quotidien. 

Une révolution du télétravail à petits pas dans la fonction publique

À l’image de l’ensemble des actifs, les agents publics ont également été impactés par le télétravail et ils en sont d’ailleurs globalement satisfaits. Ainsi, 9 fonctionnaires sur 10 se félicitent d’exercer leur métier dans ces conditions. Il faut enfin retenir qu’une majorité d’agents éprouvent de l’intérêt pour leur travail, avec un sentiment d’utilité et de fierté. Ils mettent également en avant de nombreux avantages dans leur travail, comme la sécurité de l’emploi, la contribution à la collectivité ou encore les opportunités de mobilité interne.

ACTEURS PUBLICS : Article publié le mardi 18 juillet 2022 & Marie  MALATERRE

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article