Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

REMUNERATION

1 Février 2020 , Rédigé par FO Services Publics 51

 

Le salaire net moyen est en augmentation dans la fonction publique

 

En 2017, dans l’ensemble de la fonction publique, le salaire net moyen augmente de 1,9 %.

Pour les fonctionnaires, l’augmentation du salaire net moyen résulte des revalorisations de la valeur du point d’indice de la fonction publique intervenues au 1er juillet 2016 et au 1er février 2017, ainsi que les revalorisations indiciaires prévues dans l’accord portant sur les Parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR).

Le salaire mensuel net moyen des agents territoriaux diffère selon l’employeur

En 2017, le salaire mensuel net moyen des agents territoriaux diffère selon l’employeur. Il était de 1 733 euros en 2017 dans les centres communaux d’action sociale et de 1 843 euros dans les communes. Il s’élève en raison de structures différentes à 2 078 euros dans les régions, à 2 159 euros dans les départements et à 2 645 euros dans les services départementaux incendie et secours (SDIS). En 2017, c’est dans les régions que l’évolution du salaire net moyen des agents territoriaux est la plus forte (+ 1,4 %, en euros constants).

À l’inverse, les « autres structures intercommunales », principalement les syndicats de collectivités locales, les départements et les services d’incendie et secours ont une évolution de rémunération plus faible (entre + 0,6 % et + 0,8 % en euros constants). L’évolution des salaires mensuels net moyens est positive dans chacun des versants de la fonction publique : + 1,0 % dans la FPE et la FPT, + 0,3 % après + 0,4 % dans la FPH. Hors bénéficiaires de contrats aidés, le salaire mensuel net moyen est de 2 304 euros (soit + 1,2 %).

L’évolution en 2017 du salaire net moyen en euros constants est de + 1,0 % dans la FPT. En 2017, le ratio entre le salaire net des 10 % les mieux rémunérés et celui des 10 % les moins bien payés reste stable à 2,34 dans la fonction publique, alors qu’il était de 3,01 dans le secteur privé en 2016. Dans la fonction publique, 1 % des agents, soit 48 400 emplois équivalent temps plein, perçoit en 2017 un salaire net supérieur à 6 500 euros nets par mois. La FPT, qui représente plus d’un tiers des emplois globalement, ne compte que 6 % des emplois dont la rémunération nette est supérieure à 6 500 euros.

 

La part des primes et indemnités dans le salaire décroit et les femmes sont toujours moins payées

Les femmes occupent 63,7 % des emplois dans la fonction publique mais « leur part » n’est que d’un tiers dans les plus hautes rémunérations. Cela s’explique notamment par leur moindre part dans les emplois les plus rémunérateurs de la fonction publique. La rémunération des agents s’accroît par contre avec l’âge, en particulier après 55 ans. Le salaire moyen des contractuels est plus élevé dans la FPE que dans les autres versants, une plus grande partie d’entre eux étant assimilés à la catégorie A. En 2017, il est de 1 711 euros dans la FPT

Le salaire net des agents de la fonction publique évolue de façon moins dynamique que leur salaire brut, en raison de l’augmentation du taux de cotisation pour pension civile des fonctionnaires au 1er janvier 2017 et du taux de cotisation des contractuels pour la retraite complémentaire, et marginalement de l’effet du transfert primes / points réalisé dans le cadre du protocole PPCR. La mise en œuvre du protocole PPCR touche particulièrement la fonction publique territoriale, qui compte parmi ses agents près de 60 % de fonctionnaires de catégorie C.

La part des primes et indemnités (y compris l’indemnité de résidence et le supplément familial de traitement) dans le salaire brut s’établit en moyenne pour les fonctionnaires à 22,2 %. Cette part globale est relativement homogène dans les trois versants de la fonction publique. Elle s’élève à 21,7 % dans la FPE (19,8 % hors indemnité de résidence et supplément familial de traitement), 22,9 % dans la FPT et 22,1 % dans la FPH. Elle décroît suite aux mesures de transfert primes / points prévues par le protocole PPCR. L’évolution des primes est beaucoup plus faible que celle du traitement.

Article publié : Janvier 2020 & WEKA

Source : « Les rémunérations dans la fonction publique », Rapport annuel sur l’état de la fonction publique, DGAFP, édition 2019

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article