Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

SERVICE PUBLIC

3 Février 2021 , Rédigé par FO Services Publics 51

Plusieurs syndicats appellent à la mobilisation dans la fonction publique le 4 février

Quatre des 9 syndicats de la fonction publique – la CGT, la FSU, Solidaires et la FA-FP – appellent les agents publics à faire grève, jeudi 4 février, “pour l’emploi, les salaires et le service public”. Même si le gouvernement “a dû lâcher un peu de lest et concéder certaines mesures” face à la crise, “on reste très loin du compte et des besoins”, soulignent ces organisations syndicales.

Mobilisation en vue dans la fonction publique. Dans le cadre du mouvement interprofessionnel lancé par leurs centrales, la CGT, la FSU, Solidaires et la FA-FP appellent les agents publics à se mobiliser, jeudi 4 février prochain, “pour l’emploi, les salaires et le service public”. À noter que les personnels de l’éducation nationale, rejoints par les infirmières scolaires, mais aussi par les lycéens et les étudiants, étaient déjà appelés à se mettre en grève ce mardi 26 janvier [lire encadré].

“Les agents publics le savent, expliquent ces organisations dans un communiqué publié lundi 25 janvier. À la crise sanitaire et ses lourdes conséquences, s'ajoutent les mauvais coups de la politique gouvernementale”. L'exécutif a beau avoir “multiplié les louanges en direction des personnels de la fonction publique”, “les actes sont bien loin d'être en accord avec les discours”, développent ces 4 syndicats. Un appel à la mobilisation loin d'être unitaire cependant, la fonction publique comptant au total 9 syndicats représentatifs. 

Ces organisations syndicales ne nient pas pour autant que le gouvernement “a dû lâcher du lest” et “concéder certaines mesures” à l'égard des agents publics. Référence notamment à la suspension du jour de carence ou encore à la mise en place de primes exceptionnelles pour les agents mobilisés dans le cadre de la crise sanitaire.

Nouvelle dénonciation de la “politique austéritaire”

“Mais on reste très loin du compte et des besoins”, affirment les syndicats, qui voient dans le Ségur de la santé ou le Grenelle de l’éducation des “dispositifs parcellaires” qui “font l'impasse sur de nombreux autres secteurs totalement laissés pour compte”.

“Pire”, selon les organisations appelant à la mobilisation, “des pans entiers de la politique austéritaire continuent de sévir comme si de rien n'était”. Et de citer l'exemple de la poursuite du gel de la valeur du point d'indice, les “nouvelles suppressions d'emplois”, la “poursuite” et “l'aggravation de restructurations remettant en cause les missions publiques” ou encore la mise en œuvre de la loi de transformation de la fonction publique de 2019 “aux désastreuses répercussions notamment sur la représentation de personnels et donc sur leurs droits”. 

Fortes de leurs constats, 4 autres organisations syndicales réclament ainsi notamment l'augmentation “immédiate” de la valeur du point d'indice, l'arrêt des restructurations, la suppression “totale” et définitive du jour de carence, l'abrogation de la loi de 2019 ou encore la création d'emplois de fonctionnaires et la titularisation des agents contractuels “indispensables au bon fonctionnement du service public”.

Autant de mots d'ordre que les organisations syndicales de la fonction publique ne cessent de marteler depuis le début du quinquennat, mais qui ont toujours eu peine à mobiliser, hormis un petit sursaut fin 2019-début 2020, lors des grèves contre la réforme des retraites. D'où le peu d'optimisme d'un représentant du personnel pour la journée du 4 février : “Ce sera difficile, car compte tenu de la situation sanitaire, la période n'est pas à la mobilisation”.

11 % de grévistes à l’éducation nationale ce 26 janvier 
Ce mardi, 10,99 % de l’ensemble des personnels de l’éducation nationale étaient en grève, selon des chiffres communiqués par le ministère. Un taux qui a atteint 12,16 % chez les enseignants (11,72 % dans le premier degré et 12,59 % dans le second). Selon la FSU, le taux de grévistes oscillait davantage entre 30 et 40 %.

ACTEURS PUBLICS : article publie le mardi 26 janvier 2021 & BASTIEN SCORDIA

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article