Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

SANTE AU TRAVAIL

2 Mars 2022 , Rédigé par FO Services Publics 51

Le plan du gouvernement pour le “secourisme en santé mentale”

Dans un projet de circulaire, le gouvernement détaille l’offre de formation au “secourisme en santé mentale” qu’il entend mettre en place dans la fonction publique. Des actions de sensibilisation sont prévues pour tous les agents publics. Des agents volontaires seront également formés à cette pratique.

des situations de détresse psychique et lutter contre la stigmatisation des troubles psychiques.” C’est l’objectif de l’offre de formation au “secourisme en santé mentale” que le gouvernement veut mettre en place dans la fonction publique. Un dispositif qui est détaillé dans un projet de circulaire adressé aux représentants du personnel et que l’exécutif s’apprête à publier.

La diffusion de ce projet de circulaire avait été annoncée par la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin, en décembre dernier alors que plusieurs remontées syndicales avaient fait état d’une certaine lassitude des agents publics dans le cadre, notamment, de la gestion de la crise sanitaire.

Le gouvernement veut former des “secouristes en santé mentale”

L’idée de former des “secouristes en santé mentale” n’est pas nouvelle. Elle trouve son inspiration en Australie, où est né, en 2000, le programme des “Premiers secours en santé mentale”. Un programme développé depuis dans plusieurs autres pays et déjà en France, au sein d’universités, de l’administration pénitentiaire, à l’assurance maladie ainsi que dans certaines collectivités.  

Trois actions de formation  

Ce projet de circulaire s’inscrit dans la lignée des annonces faites par le président de la République, Emmanuel Macron, lors des Assises de la santé mentale, en septembre dernier. Le chef de l’État avait alors affirmé sa volonté de généraliser ce secourisme en santé mentale dans tous les secteurs de la société. Et donc dans la fonction publique également, comme le prévoit le texte d’Amélie de Montchalin et du ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran.

Trois actions de formation sont prévues pour diffuser cette “culture” de la santé mentale dans le secteur public. À commencer par des actions de sensibilisation à destination de l’ensemble des agents publics.  

La réforme de la complémentaire santé et de la prévoyance approuvée dans la territoriale

Quatre objectifs sont assignés à cette sensibilisation : “faire connaître la santé mentale en tant qu’enjeu majeur de santé publique et de société”, “informer et communiquer des éléments essentiels sur comment préserver sa santé mentale”, “déstigmatiser les troubles psychiques” et enfin “favoriser le développement de réseaux d’échange sur la santé mentale”. Une action de sensibilisation qui devrait prendre la forme de demi-journées d’information et de prévention à distance et en présentiel dès cette année.  

Formation de 14 heures pour les volontaires

Deuxième action de prévention : la formation d’agents publics au secourisme en santé mentale. D’une durée de 14 heures, celle-ci s’adressera aux agents volontaires. Sur un modèle hybride, elle devra notamment permettre aux agents de se former autour d’un triptyque : “repérer”, “conseiller et orienter” et “agir”.

Tout d’abord, “repérer” pour savoir “reconnaître les signes de souffrance psychique ou de malaise dans son environnement et mieux appréhender les différents types de crises en santé mentale”. Ensuite, “conseiller et orienter” de manière à “développer des compétences relationnelles permettant d’aller vers une personne en souffrance psychique, de l’écouter sans jugement, de la rassurer, lui donner de l’information et l’orienter vers le soin si besoin”. Enfin, “agir” pour “mieux faire face aux comportements agressifs et aux crises”.

ACTEURS PUBLICS : article publie le vendredi 18 fevrier 2022 & BASTIEN SCORDIA

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article