Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

HANDICAP

15 Mai 2018 , Rédigé par FO Services Publics 51

Handicap dans la fonction publique 

Ce sur quoi planchent syndicats et employeurs

 

Gouvernance et mobilisation des leviers de politiques et actions RH : tels sont les axes de la concertation sur la rénovation de la politique en faveur des personnes en situation de handicap dans la fonction publique. Une note de cadrage, obtenue par Acteurs publics, vient en préciser les contours.

Comment rénover la politique en faveur des personnes en situation de handicap dans la fonction publique ? C’est à cette vaste question que les organisations syndicales et les employeurs publics devront répondre (ou du moins réfléchir) d’ici la fin de l’année. Pilotés par la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP), 3 groupes de travail sont prévus à cet effet, comme le détaille le document de cadrage de la concertation, obtenu par Acteurs publics [cliquez ici pour le consulter].

Actuellement fixé par la loi à 6 %, le quota de travailleurs handicapés n’est toujours pas atteint dans la fonction publique. Selon le directeur du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), Marc Desjardins, auditionné par les députés mercredi 14 février [cliquez ici pour visionner son audition]il s’établissait ainsi à 5,5 % en 2017 dans la fonction publique (contre 4,4 % dans le secteur privé en 2015, selon un rapport de l’inspection générale des Affaires sociales).

Renforcer la gouvernance

Consacré à la gouvernance de cette politique, le premier groupe de travail de la concertation s’est tenu le 4 mai dernier. Principales problématiques évoquées : la définition et la pérennisation de l’équilibre financier de la politique du handicap et surtout le renforcement de la mobilisation des employeurs publics sur cette politique. “La mise en place d’une gouvernance renforcée est essentielle pour parvenir à accélérer la mise en œuvre des mesures en faveur des personnes en situation de handicap [et] il s’agit en outre de favoriser le déploiement de plan d’actions au sein de chaque organisme public”, précise le document de cadrage.

Ses auteurs soulignent au passage que la réforme en cours de la déclaration de l’obligation d’emploi des personnes en situation de handicap (DOETH) – dans le cadre du projet de loi “pour la liberté de choisir son avenir professionnel” – “est l’occasion d’être volontariste”. Et citent également plusieurs “axes d’amélioration et d’innovation” : l’amplification du dialogue social sur les sujets relevant de la politique du handicap, la formation de l’ensemble des acteurs RH au handicap, l’incitation à la mise en place de plans d’action dans chaque organisme public ou encore la redynamisation des dispositifs de conventionnement avec le Fonds d’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) “en en améliorant le contenu et la portée”. En 2016, il existait 95 conventions (6 dans la fonction publique d’État, 76 dans la territoriale et 13 dans l’hospitalière).

Mobiliser les leviers RH

Les deux autres groupes de travail prévus dans le cadre de la concertation porteront quant à eux sur la mobilisation des leviers de politiques et actions RH “au bénéfice des personnes en situation de handicap”.

Un groupe de travail se tiendra ainsi au mois de septembre à propos du renforcement de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap dans la fonction publique. Objectifs : favoriser leur emploi direct, leur assurer un parcours professionnel et leur permettre d’accéder à des postes à responsabilités. En ce sens, le document de cadrage liste quelques axes d’amélioration parmi lesquels le renforcement des actions de sensibilisation, le développement d’actions de testing “pour identifier les discriminations concrètes au quotidien” ou encore accroître le recrutement d’apprentis en situation de handicap “avec un objectif de 6 %”. Pour rappel, ce dernier objectif avait été fixé lors du comité interministériel du handicap, en septembre dernier.

Le dernier groupe de travail (prévu en octobre) sera quant à lui consacré à la garantie du maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap, mais aussi à la prévention de leur désinsertion professionnelle. Comme le précise le document de cadrage, 136 851 agents en situation de handicap ont été maintenus dans l’emploi depuis 2006.

ACTEURS PUBLICS : Article publié le lundi 14 MAI 2018 & BASTIEN SCORDIA

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article