Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

QUALITE DE VIE AU TRAVAIL

30 Janvier 2021 , Rédigé par FO Services Publics 51

Moral plombé pour les agents des services déconcentrés

 

La confiance des agents des directions départementales interministérielles (DDI) sur leur qualité de vie au travail s'est "très nettement dégradée", selon un baromètre réalisé par le ministère de l'Intérieur. 

Des agents des services déconcentrés de l'État de plus en plus inquiets quant à l'avenir de la qualité de leur vie au travail. C'est le principal enseignement qui ressort du dernier baromètre social des directions départementales interministérielles (DDI) que le ministère de l'Intérieur présente ce vendredi 22 janvier aux organisations syndicales et qu'Acteurs publics a pu consulter. 

Même si les agents "font état d'une meilleure perception de leur travail au quotidien", la confiance en l'avenir de la qualité de vie au travail "s'est très nettement dégradée", souligne ainsi la Direction de la modernisation de l'action territoriale (DMAT) dans le support de présentation des résultats de cette enquête menée auprès des agents des DDI. 73 % des personnes interrogées disent ainsi ne pas avoir confiance en l'avenir. C'est 7 points de plus que dans le précédent baromètre daté de 2017. 

"Les signes de cette dégradation pressentie sont à mettre en lien avec leur manque de visibilité sur l'avenir de leur structure, de leur mission et plus précisément de leur place au sein des DDI", explique la DMAT. 66 % des agents interrogés pointent notamment un manque de visibilité quant à l'évolution de leur structure et 63 % quant à l'évolution de leurs missions. 

Un contexte de réforme 

Cette appréhension croissante trouve sans surprise sa source dans le processus en cours de réforme de l'organisation territoriale de l'État. Ce que les organisations syndicales, opposées à cette réforme, ne manqueront donc pas de relever, chiffres à l'appui désormais. 

Lancée par le gouvernement d'Édouard Philippe mais retardée à cause de la crise sanitaire, cette réforme entrera pleinement en vigueur cette année. Au menu : regroupements et créations de nouvelles structures. Depuis le 1er janvier, des secrétariats généraux communs aux DDI et aux préfectures ont ainsi été mis en place dans chaque département. Suivra, d'ici au printemps, l'installation des nouvelles directions intervenant dans le champ de l'économie, de l'emploi, du travail et des solidarités. 

Regroupements de directions 

Au niveau régional, notamment, seront créées des directions régionales de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (Dreets). Celles-ci regrouperont les missions actuellement exercées par les directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) et par les services déconcentrés chargés de la cohésion sociale, à savoir les directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS). 

Quant au niveau départemental, seront créées de nouvelles directions départementales de l’emploi, du travail et des solidarités (Ddets) ou des directions départementales de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (Ddets-PP). Et ce par l’intégration des actuelles “unités départementales” des Direccte et des directions départementales interministérielles que sont les directions départementales de la cohésion sociale (DDCS) et les directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCS-PP) 

acteurs publics : article publie le vendredi 22 janvier 2021 & BASTIEN SCORDIA

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article