Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

RECRUTEMENT

27 Mars 2017 , Rédigé par FO Services Publics 51

RECRUTEMENT

En un an, baisse inédite des effectifs

dans la territoriale hors contrats aidés

 

Dans la fonction publique territoriale, les effectifs ont diminué de 0,3 % en 2015, si l’on exclut les bénéficiaires de contrats aidés, ce qui constitue une première, confirme une étude de l’Insee. La progression sélève à 0,1 % en comptabilisant ces contrats aidés.

Y aurait-il un effet “baisse des dotations” ? Il convient de rester prudent, mais une étude de l’Insee sur l’emploi dans la fonction publique – au 31 décembre 2015 – confirme une évolution notable des effectifs dans la territoriale (FPT), hors contrats aidés (cliquez-ici). “Après une augmentation de 1,5 % en 2014, la croissance de l’emploi ralentit dans la FPT (+ 0,1 %, y compris contrats aidés)”, écrit l’Insee dans une note publiée le 23 mars, confirmant ainsi de premiers chiffres provisoires publiés fin décembre dernier. “Dans ce versant, hors bénéficiaires de contrats aidés (+ 9,4 %), les effectifs diminuent de 0,3 %, ce qui constitue une baisse inédite, indique la note. Sans les transferts du ministère de l’Écologie, cette baisse atteindrait 0,4 %”.

La note de l’Insee, rédigée en collaboration avec la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP), relève que l’année 2015 est marquée par un recul de 9,8 % des entrants par rapport à l’année précédente dans la FPT, soit 18 400 entrées en moins. Une évolution qui concerne l’ensemble des statuts.

Évolution différenciée selon les échelons

Le nombre d’entrants recule dans les principales filières, notamment les filières “technique” (- 13,3 %), “animation” (- 14,3 %) “administrative” (- 9 %) ou “sociale” (- 7,4 %). Il diminue également, mais plus modérément, dans la fonction publique hospitalière (- 2,4 %). “Dans ce versant, ce sont les entrées de fonctionnaires qui reculent le plus (- 15,8 %, soit 2 000 entrées de moins)”, poursuit l’Insee.

Cette évolution de la territoriale se différencie selon les échelons de collectivités. Ainsi, l’emploi diminue dans le bloc communal (- 0,2 %, y compris contrats aidés).

À l’intérieur de ce bloc, il recule dans les communes (- 0,8 %) mais augmente dans les intercommunalités (+ 2,4 %). L’emploi progresse en revanche dans les organismes régionaux (+ 0,6 %) et départementaux (+ 1,4 %), ces derniers incluant la métropole de Lyon, précise l’étude.

Cette analyse viendra inévitablement nourrir le débat sur les effectifs des collectivités locales et sur la manière de les pousser à réduire leurs effectifs. Depuis plusieurs années, l’État a décidé, sous l’impulsion du Président François Hollande, de baisser le niveau des dotations qu’il leur verse après une phase de gel.

 

Légère hausse dans la fonction publique d’État

À noter que l’étude de l’Insee, qui se penche sur l’ensemble des effectifs, n’observe pas le même mouvement du côté de l’État (FPE). “Les effectifs sont en légère hausse en 2015 (+ 0,1 %), après une année de stabilité”, note l’Insee. Dans les ministères, la hausse est du même ordre, que l’on compte ou non les emplois aidés. La relance de l’apprentissage dans la FPE voulue par le Président François Hollande – un objectif de 10 000 apprentis recrutés a été fixé en 2014 et sera vraisemblablement atteint cette année – se fait sentir.

Néanmoins, l’emploi diminue dans la plupart des ministères. Au ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, la baisse est la plus importante (- 5,2 %). “Elle est imputable pour les deux tiers au transfert d’une partie des ouvriers des parcs et ateliers du ministère vers la fonction publique territoriale (FPT)”, note l’Insee. Les effectifs baissent aussi à Bercy (- 1,8 %) et à la Défense (- 1,3 %). “Le ministère de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et celui de la Justice bénéficient du relèvement de leur plafond d’autorisations d’emplois : leurs effectifs augmentent respectivement de 1,1 % et de 1,2 % en 2015”, précise aussi l’étude.

Dans l’hospitalière enfin, le ralentissement de la croissance des effectifs se poursuit en 2015 : + 0,3 %, après + 0,9 % en 2014, contrats aidés compris.

 

ACTEURS PUBLICS –ARTICLE PUBLIE LE VENDREDI 24 MARS 2017, PAR PIERRE LABERRONDO

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article