Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

TERRITORIALE

24 Mai 2017 , Rédigé par FO Services Publics 51

TERRITORIALE

L’optimisation de l’action publique passe par la territorialisation

 

Lors d’une conférence organisée à Sciences-Po Paris le 11 mai, plusieurs acteurs locaux ont plaidé en faveur d’une plus grande territorialisation des politiques publiques et au droit à l’expérimentation des compétences dans les collectivités.

 

Pour optimiser l’action publique, l’accent doit être mis sur la spécificité de chaque territoire. C’est le constat formulé par plusieurs acteurs locaux lors d’une conférence sur la territorialisation des politiques publiques, organisée à Sciences-Po Paris le jeudi 11 mai.

“L’action publique doit être rationalisée et donc territorialisée pour permettre d’être plus efficace et ainsi adapter les politiques publiques aux besoins de chaque territoire”, a notamment affirmé Stéphane Le Hô, directeur du développement de l’Agence France locale. Un constat que partage Dominique Bussereau, président du département de la Charente-Maritime et de l’Assemblée des départements de France (ADF), selon qui la territorialisation de l’action publique est la condition sine qua non à sa compréhension par les citoyens.

Paysage mouvant

Mais à les croire, le défi que représente la territorialisation des politiques publiques serait de taille, compte tenu de la perpétuelle réorganisation du fonctionnement des collectivités impliquée par les lois de réforme territoriale de ces dernières années. L’occasion, pour le directeur général des services (DGS) de La Courneuve (Seine-Saint-Denis), Anthony Giunta, d’évoquer une “difficile adéquation entre des espaces institutionnels mouvants et des politiques publiques à mettre en œuvre pour répondre aux attentes des citoyens”.

Une dynamique qui pose aussi “des problèmes de lisibilité” pour les citoyens eux-mêmes, souligne Stéphane Le Hô. “On est parti d’un modèle simple avec les communes et les départements, puis les régions et les intercommunalités se sont renforcées : je comprends que les gens soient perdus”, ajoute-il.

Faciliter les expérimentations

Mais alors que faire pour faciliter l’instauration de politiques publiques adaptées aux spécificités des territoires ? Les acteurs présents à la conférence organisée par Sciences-Po ne manquent pas de solutions. Défenseur ardent de la décentralisation, le départementaliste Dominique Bussereau plaide en faveur d’une plus grande autonomie des collectivités et d’un droit à l’expérimentation pour certaines compétences. “Il faut de la souplesse et une territorialisation qui ne soit pas de l’uniformité, affirme l’ancien ministre. Si la région Grand Est souhaite expérimenter les transports ferroviaires allemands sur certaines lignes de chemin de fer, elle doit pouvoir le faire sans l’appliquer forcément à toute la région.”

Dans cette même optique d’expérimentation, le DGS de La Courneuve souhaite quant à lui redonner pleinement ses lettres de noblesse à l’innovation territoriale et managériale présente au sein des collectivités. “Il faut aller plus loin dans la décentralisation et donner plus d’autonomie aux collectivités”, souligne ainsi Anthony Giunta, qui ajoute que “les élus auront besoin des managers et des fonctionnaires pour porter l’innovation”.

 

ACTEURS PUBLICS : ARTICLE PUBLIE LE VENDREDI 12 MAI 2017 & BASTIEN SCORDIA

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article