Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

FORMATION PROFESSIONNELLE

2 Août 2019 , Rédigé par FO Services Publics 51

FORMATION PROFESSIONNELLE

Le recrutement des apprentis marque le pas dans la fonction publique d’État

 

Les entrées en apprentissage au sein de la fonction publique de l’État diminuent en 2018 sur un an, pour la première fois depuis 2013. Le nombre de contrats dans l’ensemble de la fonction publique reste en hausse du fait des recrutements dans la territoriale.

Après plusieurs années de pression politique pour booster le recrutement d’apprentis au sein de l’État, la politique en la matière marque pas au sein de l'Etat, mais la dynamique se maintient dans l’ensemble de la fonction publique. “En 2018, la fonction publique a enregistré 14 753 nouveaux contrats d’apprentissage, soit une hausse de 5,2 % par rapport à 2017”, écrit, dans une note publiée sur son site Internet (cliquez-ici pour la lire), la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP).

Ce chiffre global masque des réalités différentes selon les 3 versants de la fonction publique (État, territoriale, hospitalière). La territoriale reste, en 2018, le principal recruteur des nouveaux apprentis de la fonction publique avec 58 % des entrées en apprentissage (+ 4), suivie par l’État (37 % des entrées, - 5 points) et la fonction publique hospitalière (5 % des entrées, stable). Pour autant, le recrutement des apprentis au sein de l’État marque le pas.

“Dans la fonction publique de l’État, les entrées en apprentissage diminuent (- 364, soit une baisse de 6,2 %), et ce pour la première fois depuis 2013 (notamment + 50,8 % en 2016 et + 4,3 % en 2017)”, souligne la note. Ainsi, l’État a-t-il recruté 3 732 personnes en 2015, 5 626 en 2016, 5 869 en 2017 et 5 504 en 2018. La territoriale affiche, elle, une hausse constante sur quatre ans.

Coup de pression en 2014

Sous le quinquennat précédent, le Président François Hollande avait mis un coup de pression lors de la conférence sociale de juillet 2014, avec pour objectif d’atteindre dans la fonction publique de l’État (FPE) 4 000 apprentis en 2015 et 10 000 en 2016. Pour bien apprécier les chiffres sur un an, il faut comptabiliser les apprentis recrutés dans l’année, mais aussi ceux ayant signé leur contrat l’année précédente – lequel peut s’établir à cheval sur deux ans – ou ceux dont les contrats s’étalent sur deux ans et plus. Les objectifs politiques ont été tenus : 13 400 apprentis présents dans la FPE en 2018 (hors les étudiants apprentis professeurs), après 13 100 en 2017.

En 2018, la part des femmes reste stable dans l’ensemble des 3 versants (51 %) mais dans le détail, elle recule de 2 points dans la FPE, à 54 %. A contrario, la proportion de femmes affiche une hausse dans la territoriale (48 %, + 2) et dans l’hospitalière (61 %, + 2).

Les plus jeunes dans la territoriale

Les contrats d’apprentissage conclus dans la territoriale concernent des apprentis plus jeunes que dans les deux autres versants : 20,5 ans en moyenne en 2018, contre 21,2 ans dans la FPE et 22,2 ans dans l’hospitalière, analyse la DGAFP.

“Un peu plus de la moitié des nouveaux contrats d’apprentissage dans la fonction publique en 2018 s’effectue dans le cadre de la préparation d’un diplôme de l’enseignement supérieur (stable par rapport à 2017), 29 % pour la préparation d’un diplôme de niveau inférieur au baccalauréat (+ 1 point) et enfin 16 % un diplôme de niveau baccalauréat (- 1 point)”,pointe aussi la note.

 

ACTEURS PUBLICS : ARTICLE PUBLIE LE LUNDI 22 JUILLET 2019 & PIERRE LABERRONDO

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article