Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

CONSEIL SUPERIEUR FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

14 Février 2017 , Rédigé par FO Services Publics 51

CONSEIL SUPERIEUR FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

 

Philippe Laurent souhaite que le CSFPT "fasse entendre sa voix"

 

 

A l'occasion de la présentation de ses voeux, jeudi 19 janvier 2017, Philippe Laurent, président du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale, a estimé que le CSFPT, particulièrement mis à contribution en 2016 par l'examen des nombreux textes d'application du protocole "PPCR" et de la loi "Déontologie", "devrait être davantage valorisé", pour faire pleinement entendre la voix des agents et des élus dans le débat public actuel.

 

"A l'heure où des échéances électorales majeures se profilent, à l'heure où le débat sur le périmètre du service public et le nombre de fonctionnaires apparaît comme l'un des enjeux des futures élections nationales, il est important que le CSFPT fasse entendre sa voix au nom des agents et des élus", a insisté Philippe Laurent, président du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT), lors de la présentation de ses vœux, ce jeudi 19 janvier 2017. Il a rappelé que le CSFPT avait été particulièrement mis à contribution en 2016, avec l'examen de 89 textes d'application du protocole "Parcours professionnels, carrières, rémunérations" (PPCR) et de la loi "Déontologie" notamment. A cette activité s'est ajoutée l'adoption du livre blanc sur la fonction publique territoriale (voir ci-contre notre article du 7 juillet 2016), et la préparation de plusieurs rapports en auto-saisine (filière animation, formation professionnelle, protection sociale complémentaire, Atsem…) dont plusieurs doivent être adoptés prochainement.
Philippe Laurent s'est réjoui que le livre blanc ait en particulier "permis de poser le débat et d'ouvrir des perspectives sur les enjeux futurs de la fonction publique territoriale" de manière dépassionnée, déplorant que les services publics deviennent "un sujet trop clivant [...], à l'heure où le débat sur le périmètre du service public et le nombre de fonctionnaires apparaît comme l'un des enjeux des futures élections nationales".

"Défense et modernisation de la fonction publique territoriale"

Pour le maire de Sceaux, il est en effet nécessaire dans ce contexte de "réaffirmer certains principes et certaines valeurs" qui fondent les services publics mais aussi d'articuler "les évolutions actuelles de la fonction publique territoriale avec les transformations très importantes que connaît le monde local" (métropolisation, fusions de régions, mutualisations, montée en puissance des intercommunalités).
À l'avenir, Philippe Laurent souhaiterait voir le CSFPT "davantage valorisé". Un objectif que partage la ministre de la Fonction publique. Soulignant l'importance du dialogue social et le rôle de l'instance en tant qu'outil de "défense et de modernisation de la fonction publique territoriale", Annick Girardin estime également que l'on doit "davantage encore reconnaître et associer le CSFPT", alors que plusieurs chantiers en cours de finalisation attendent encore les employeurs publics et les organisations syndicales dans les prochains mois (passage de la filière sociale en catégorie A en 2018, déroulement de la carrière sur deux grades, circulaire sur le temps de travail, circulaire sur la santé et la sécurité au travail…).

Localtis.infos : Article publié le lundi 23 janvier 2017 & Laurent Terrade, avec AEF

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article