Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

SOCIAL

4 Avril 2017 , Rédigé par FO Services Publics 51

SOCIAL

 

 Les travailleurs sociaux passeront en catégorie A à compter du 1er février 2018

 

Le 21 mars - Journée mondiale du travail social -, François Soulage, président du comité Alerte et ancien président du Secours catholique de 2008 à 2014, a remis à Ségolène Neuville son rapport sur l'avancement du plan pluriannuel d'action sur le travail social. Le plan a été présenté au conseil des ministres du 21 octobre 2015 (voir notre article ci-dessous du 22 octobre 2015). Les mesures qu'il contient s'inspirent, pour partie, des réflexions issues des Etats généraux du travail social et de son rapport conclusif "Reconnaître et valoriser le travail social", présenté en septembre 2015 par la députée du Pas-de-Calais Brigitte Bourguignon (voir nos articles ci-dessous). Et, dès décembre 2015, le gouvernement chargeait François Soulage d'assurer le suivi de la mise en œuvre du plan.

Un timing "probablement trop optimiste"

Dix-huit mois plus tard, le bilan provisoire établi par François Soulage apparaît mitigé. Tout en soulignant le "travail considérable" accompli depuis 2015, celui-ci estime en effet que "malgré tout, le timing n'a pas pu être respecté, parce qu'il était probablement trop optimiste".
Néanmoins, et bien que la mise en œuvre du plan soit prévue sur cinq ans, 21 mesures sur les 26 prévues ont déjà pu être engagées à ce jour. Parmi celles-ci figurent notamment l'expérimentation, dans quatre départements (Ariège, Pas-de-Calais, Bas-Rhin et Paris) d'un "référent de parcours" pour toutes les personnes en insertion ou encore la mise en place d'un "premier accueil social inconditionnel", permettant d'orienter ensuite les personnes en difficulté vers les services compétents et les dispositifs dédiés (accès au logement, RSA...).
Certaines mesures semblent en revanche dans l'impasse.

C'est le cas, par exemple, de la création d'un "socle commun de connaissances" pour les formations aux quatorze métiers et filières du travail social. Sur ce point, François Soulage reconnaît qu'"il n'y a pas encore de consensus global" entre employeurs, organisations syndicales et instituts de formation.

Des formations "réingénieriées" dès la rentrée 2018

Intervenant devant l'IRTS (Institut régional du travail social) d'Ile-de-France, la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion est longuement revenue sur le contenu du plan pluriannuel d'action sur le travail social, mais s'est peu attardée sur le bilan d'étape établi par François Soulage.


Eu égard à la proximité des élections présidentielle et législatives, Ségolène Neuville s'est gardée d'esquisser un programme sur la suite de la mise en œuvre du plan. Elle s'est simplement dite persuadée que "cette aventure [...] se poursuivra, je n'en doute pas, dans les années à venir". La ministre a toutefois donné quelques indications sur les chantiers en cours.
Ainsi, évoquant la traduction concrète de la reconnaissance du travail prônée par le plan d'action, Ségolène Neuville a annoncé que les négociations statutaires sont aujourd'hui terminées et "que tous les travailleurs sociaux qui sont aujourd'hui en catégorie B passeront en catégorie A à compter du 1er février 2018".


Elle a aussi indiqué qu'après avoir validé, en septembre dernier, les propositions de "réingénierie" du travail social présentées par Manuel Pelissié, le directeur de l'IRTS d'Ile-de-France, "cette réforme aboutira pour les assistants de service social, les éducateurs spécialisés, les éducateurs techniques spécialisés, les éducateurs de jeunes enfants, et les conseillers en économie sociale et familiale à la mise en place de nouveaux diplômes dès la rentrée de 2018".
Ségolène Neuville a également annoncé avoir pris par arrêté une demande d'inscription de ces diplômes "réingéniérés" au niveau 2 - au lieu du niveau 3 actuel - du répertoire national des certifications professionnelles. A l'issue de leur formation, en 2021, les étudiants concernés obtiendront donc des diplômes reconnus à un niveau supérieur, mais cette mesure ne sera "pas rétroactive" pour les anciens diplômes.

Localtis.infos : article publié mercredi 22 mars 2017 & Jean-Noël Escudié / PCA

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article