Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

GREVE

24 Mars 2018 , Rédigé par FO Services Publics 51

 

Le nombre de grévistes en baisse dans la fonction publique

 

Selon le ministère de l'Action et des Comptes publics, les taux de participation à la grève du 22 mars s’élevaient à 12,80% dans la fonction publique d’État et à 8,11 % dans la territoriale. Des chiffres inférieurs à ceux de la journée d’action du 10 octobre 2017. Seule la fonction publique hospitalière accuse un niveau de participation supérieur avec 10,9%. L’automne dernier, l’ensemble des organisations syndicales du secteur public avaient appelé à la mobilisation. Ce 22 mars, elles n’étaient que 7 sur 9. Selon un premier décompte de la CGT, plus de 500 000 personnes auraient par ailleurs battu le pavé dont 40 000 à Paris.

Certains représentants du personnel avaient promis un mouvement d’ampleur. Les chiffres définitifs de la mobilisation du jeudi 22 mars, à laquelle appelaient 7 des 9 syndicats de fonctionnaires, semblent néanmoins en deçà de ceux de la journée d’action du 10 octobre dernier. Selon des données communiquées par le ministère de l’Action et des Comptes publics, le taux de grévistes à 18 heures s'établissait à 12,80% dans la fonction publique d’État et à 8,11% dans la territoriale. Des chiffres inférieurs à la mobilisation de l'automne dernier. Seule la fonction publique hospitalière accusait un taux de mobilisation supérieur à celui du 10 octobre avec 10,9% (incluant les agents grévistes assignés dans les services). 

Dans le détail, hors éducation nationale, ce taux s'établissait à 15,54% dans les ministères. Sur la totalité des académies de la métropole, le taux de participation des enseignants au mouvement de grève atteignait 14,54 % à la mi-journée (15,51 % dans le premier degré et 13,71 % dans le second). Pour rappel, à la mi-journée, le ministère de l'Action et des Comptes publics tablait sur environ 10,5 % dans la fonction publique d’État et sur 5 % dans la territoriale.

Les leaders syndicaux des organisations ayant appelé à la mobilisation restent néanmoins prudents. L’un des représentants du personnel considère qu’“en réalité, c'est beaucoup plus” et que la mobilisation est "nettement supérieure à celle du 10 octobre". Parole contre parole.

En baisse par rapport au mois d’octobre

Quoi qu’il en soit, le comparatif avec la journée de mobilisation d’octobre dernier est sans équivoque, hormis dans la fonction publique hospitalière. L’automne dernier, les leaders syndicaux avaient revendiqué une mobilisation “significative”. À 18 heures, le 10 octobre, les taux de participation s’établissaient à 13,95 % dans la fonction publique d’État (au global, avec les enseignants), 9,5 % dans la territoriale et 10,4 % dans l’hospitalière (incluant les agents grévistes assignés dans les services). Pour l’État, le taux s’établissait à 13,65 % hors éducation nationale. S’agissant des enseignants, 17,47 % étaient recensés en grève à la mi-journée (19,37 % pour les enseignants du 1er degré et 15,89 % pour ceux du second).

Précision de taille néanmoins : l’ensemble des organisations syndicales avaient alors appelé à la mobilisation, y compris la CFDT et l’Unsa, ce qui n’était pas le cas aujourd’hui. Ce jeudi 22 mars, “seuls” la CGT, FO, la FSU, Solidaires, la CFTC, la CFE-CGC et la FA-FP ont appelé à une journée d’action. Certaines branches de l’Unsa et de la CFDT avaient malgré tout décidé de faire fi des positions de leur centrale, en appelant à la mobilisation, à savoir notamment l’Unsa Territoriaux, la CFDT Finances et l’Union fédérale de l’environnement, des territoires, des autoroutes et de la mer (Ufetam-CFDT). L’absence d’un caractère totalement unitaire pour la journée d’action du 22 mars aurait-elle donc pesé sur la mobilisation des troupes ?

400 000 manifestants selon la CGT 

À titre de comparaison, le taux de participation des agents de la fonction publique d’État était de 9,13 % en avril 2015 (appel de 5 organisations syndicales) et de 26,58 % en septembre 2010 (appel de 6 organisations).

Selon un décompte de la CGT, plus de 500 000 personnes auraient par ailleurs défilé dans la rue dont 40 000 à Paris. En plus de la mobilisation parisienne, les syndicats du secteur public avaient prévu environ 180 manifestations ou rassemblements. Reste désormais à connaître les chiffres des forces de l'ordre. Selon un décompte provisoire effectué par l'AFP, à partir des chiffres fournis par la police, plus de 198 000 personnes ont manifesté jeudi 22 mars en France. À Paris, le cortège des agents publics a notamment été rejoint (place de la Bastille) par celui des organisations syndicales de la SNCF. Pour rappel, le 10 octobre, selon le ministère de l’Intérieur, 209 000 personnes avaient battu le pavé dans toute la France (400 000 selon la CGT) et 26 000 à Paris (45 000 selon la CGT). 

ACTEURS PUBLICS : article publie le jeudi 22 MARS 2018 & BASTIEN SCORDIA

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article