Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

GESTION COLLECTIVITES

18 Mai 2017 , Rédigé par FO Services Publics 51

GESTION COLLECTIVITES

Une série de simplifications pour

les collectivités territoriales

 

C’est un décret très attendu par les collectivités territoriales qui a été publié hier soir, in extremis avant la passation des pouvoirs entre anciens et nouveaux ministres : le décret « portant diverses mesures de simplification et de modernisation relatives aux collectivités territoriales » liste toute une série de procédures qui sont, à compter d’aujourd’hui, simplifiées.
En voici les principales mesures.

Patrimoine
Le décret ajoute à la liste des documents qui ne sont pas soumis à l’obligation de dépôt « les recueils des actes administratifs (…) des collectivités territoriales et de leurs groupements ». Il ne sera donc plus nécessaire d’envoyer ces documents à la Bibliothèque nationale de France, mais à partir du 1er janvier 2018 seulement.

Débits de boissons dans les communes touristiques
Les règles se précisent en matière d’autorisation d’ouverture de débits de boissons de 3e catégorie dans les communes touristiques. Explication : par ordonnance du 17 décembre 2015 (article 12), le gouvernement avait modifié les modalités de détermination de la population des communes touristiques qui sert de base au calcul du nombre de débits de boissons de 3è catégorie pouvant être ouverts dans ces communes. Pour rappel, dans toutes les communes, le quota du nombre des débits de boissons à consommer sur place est d'un débit pour 450 habitants.
Le décret vient de fixer un nouveau mode de calcul de la population de ces communes, en y intégrant les populations saisonnières.

 

Le chiffre de la population retenue est en effet le cumul de la population municipale totale (non comprise la population comptée à part) telle qu’elle résulte du dernier recensement et « du nombre de touristes pouvant être hébergés », lui-même déterminé par la somme « du nombre de chambres d’hôtel multiplié par deux, du nombres de lits en résidence de tourisme, du nombre de logements meublés de tourisme multiplié par quatre, du nombre d'emplacements situés en terrain de camping multiplié par trois et du nombre de lits en village de vacances et maisons familiales de vacances » !
En l’occurrence, parler de simplification paraît un tout petit peu excessif, même si cette disposition attendue par les communes touristiques leur permettra de ne pas se voir fixer le nombre de débits de boissons de 3e catégorie pouvant être ouverts en fonction de leur seule population permanente.

Transports
Une mesure concerne les travaux de construction, d’aménagement, d’extension et de modernisation des ports « régionaux, départementaux, communaux et relevant des EPCI ». Ces travaux doivent faire l’objet d’une instruction menée par le directeur du port, qui comprend de nombreuses formalités de consultation. Le décret supprime l’une d’entre elles : la consultation de la chambre de commerce et d’industrie.

Urbanisme
Le décret supprime l’obligation de transmission par le maire au Conseil supérieur du notariat de certains actes relatifs au droit de préemption. Ce sera par exemple le cas lors de la création d’une zone d’aménagement différé ou d’une zone de préemption.
Un autre article modifie légèrement l’article R421-5 du Code de l’urbanisme. Celui-ci disposait déjà que les constructions implantées pour une durée n’excédant pas trois mois sont « dispensées de toute formalité » au titre du Code de l’urbanisme. Cette durée était portée à « une année scolaire » pour les préfabriqués installés « dans les établissements scolaires ou universitaires pour pallier les insuffisances temporaires de capacités d'accueil ». Le nouveau décret ajoute à la mention « une année scolaire » la précision : « ou la durée du chantier de travaux ».
Rappelons à ce sujet qu’un récent décret (21 avril 2017) avait déjà ajouté à la liste des constructions dispensées de formalités les constructions nécessaires « au relogement d’urgence » en cas de sinistre ou de catastrophe naturelle et « à l'hébergement d'urgence des personnes migrantes en vue de leur demande d'asile ».

Foncier
Enfin, le décret élargit à une périodicité de quatre ans maximum les réunions de l'assemblée des propriétaires des associations foncières de remembrement et des associations foncières d'aménagement foncier agricole et forestier.

 

Maire.infos : Article publié le vendredi 12 mai 2017 & F.L.

 

Télécharger le décret.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article