Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

18 Novembre 2019 , Rédigé par FO Services Publics 51

 

Le sondage qui redonne des couleurs aux fonctionnaires territoriaux

Selon un baromètre IPSOS commandé par l’Association des administrateurs territoriaux de France, les Français plébiscitent les agents des collectivités. Ils souhaitent aussi que les ministères s’ouvrent à de nouveaux profils.

Bas du formulaire

Qui a dit que les agents des collectivités n’ont pas la côte ? À en croire le baromètre IPSOS sur le service public local diligenté par l’Association des administrateurs territoriaux de France et rendu public le 25 octobre 2019, il n’en est rien. 81 % des personnes interrogées font confiance aux fonctionnaires publics locaux plutôt qu’aux agents de l’Etat pour « organiser les services publics là où ils habitent ». 78 % jugent leurs prestations de qualité. 77 % sont satisfaits en tant qu’usagers. N’en jetez plus !

Les Français souhaitent renforcer le service public local prioritairement dans trois domaines : les pompiers, les économies d’énergie et la petite enfance. Une liste dans laquelle l’éducation arrive au dernier rang, signe sans doute que l’opinion reste attachée à son caractère toujours majoritairement national.

Oui à la hausse des indemnités des maires

Au chapitre de la décentralisation, les personnes interrogées privilégient des transferts de compétences au profit des collectivités dans trois secteurs : le transport, le logement et l’environnement. Soit peu ou prou, les domaines évoqués à l’issue du grand débat par Emmanuel Macron au printemps. Le ministre des la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales Jacqueline Gourault, qui peaufine ces temps-ci son projet de loi 3D, comme déconcentration, décentralisation et différenciation, sait à quoi s’en tenir. Plus girondins que jamais dans ce sondage, 86 % des Français militent pour que les régions puissent adapter les règlementations nationales au contexte local.

62% d’entre eux estiment ainsi que l’impôt doit rester le principal levier de financement des services publics locaux. Par ailleurs, 56 % d’entre eux disent « oui » à une hausse des émoluments des maires.

Les Français veulent décongestionner la haute fonction publique d’Etat. 84 % plaident ainsi pour que les postes importants dans les ministères soient réservés à des fonctionnaires qui ont une expérience du terrain. Une orientation qui, cela tombe bien, correspond précisément à celle de l’Association des administrateurs territoriaux de France présidée par Fabien Tastet.

La Gazette des communes : Article publié le vendredi 25 octobre 2019 & Jean-Baptiste Forray

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article