Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Syndicat Force Ouvrière des Services Publics de la Marne

FINANCES LOCALES

2 Décembre 2019 , Rédigé par FO Services Publics 51

 

Un risque de dépassement des dépenses des collectivités en 2019

 

La hausse des dépenses des collectivités pourrait être plus importante que celle prévue par le gouvernement, indique le Haut Conseil des finances publiques. Les objectifs de réduction des dépenses fixés en début de quinquennat “peuvent être tenus”, répond le gouvernement.   

La hausse des dépenses des collectivités sera-t-elle plus importante que prévu en 2019 ? C’est l’interrogation du Haut Conseil des finances publiques qui, dans son avis sur le projet de loi de finances rectificative pour 2019 (PLFR), publié jeudi 7 novembre, note “l’existence d’un risque de dépassement”. Un risque portant “principalement” sur les dépenses d’investissement, mais qui concerne aussi les dépenses de fonctionnement. 

Les dépenses des administrations publiques locales constatées sur les neuf premiers mois de 2019 “sont plus élevées que la prévision du gouvernement sur l’ensemble de l’année”, indique ainsi le Haut Conseil. À fin septembre, elles sont ainsi en hausse de 1,9 % en fonctionnement et de 15,3 % en investissement (hors Société du Grand Paris) contre + 1,5 % et + 8,2 % respectivement prévus par le gouvernement sur l’ensemble de l’année 2019.

Si, ajoute le Haut Conseil, “une décélération des dépenses d’investissement est probable en fin d’année”, “son ampleur reste très incertaine et il existe un risque significatif qu’elle soit moins marquée que prévu par le gouvernement”. Un constat que le Haut Conseil établit aussi s’agissant des dépenses de fonctionnement. 

 

Gouvernement confiant 

“Nous avons la conviction que l’augmentation du niveau des dépenses de fonctionnement sera plus importante en 2019 qu’en 2018 (+ 0,4 %)”, a déclaré le secrétaire d’État Olivier Dussopt ce 7 novembre à l’occasion de la présentation du PLFR devant la commission des finances de l’Assemblée nationale.

Cela résulte notamment de la réactivation des dispositions du protocole sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations (PPCR), qui avaient été gelées en 2018. 

S’agissant des + 1,9 % avancés par le Haut Conseil des finances publiques, “nous n’en sommes pas convaincus mais allons le regarder”, a ajouté Olivier Dussopt. Pour ce dernier, ceci n’invaliderait en aucun cas les prévisions de la loi de janvier 2018 de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022, qui avait fixé un objectif “cumulatif” de 1,2 % de croissance annuelle des dépenses réelles de fonctionnement des collectivités. “Les objectifs peuvent donc être tenus”, a ainsi assuré le secrétaire d’État. 
 

acteurs publics : ARTicle PUBLIE LE vendredi 8 novembre 2019 & BASTIEN SCORDIA

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article